Rénovation électrique : prix et conseils

Mis à jour le 24 septembre 2017
Moyenne : 5 (1 vote)
2017-09-24 05:15:00
Tableau électrique
Vous avez un projet ?

Rénovation électricité : conseils et astuces

La rénovation électrique est une partie des travaux pour laquelle il faut être particulièrement attentif et prudent, notamment en termes de respect des normes. Voici quelques conseils et astuces pour réussir son installation électrique en toute sécurité et se poser les bonnes questions.

 

Mon logement est-il aux normes ?

Pour savoir si l’installation électrique dans un logement respecte les normes actuelles, le plus simple est de faire réaliser un diagnostic électrique. Cette démarche permet de recevoir un certificat de conformité aux normes. Cette attestation est indispensable, notamment dans le cas de la vente du logement (si celui-ci a plus de 15 ans), mais aussi pour des travaux de rénovation et d’agrandissement.

Seront vérifiés :

  • le tableau électrique ;
  • l’alimentation générale ;
  • les circuits électriques ;
  • la prise de terre, etc.

Dans le cas où les normes ne sont pas respectées, il sera alors plus sûr de faire intervenir un professionnel pour une remise aux normes.

 

Les normes à respecter

Si vous vivez dans une maison ancienne, votre installation électrique n’est probablement plus aux normes actuelles qui sont :

  • la norme NF C 15-100 ;
  • la norme XP C16-600.

Ces normes sont là pour permettre une utilisation sécurisée des installations électriques. Selon les statistiques, 20 à 30 % des incendies touchant les logements ont pour source un système électrique non conforme.

 

La sécurité

Quel que soit votre projet et quelle que soit l’envergure des travaux, la prudence est de mise.

Voici quelques conseils pour une intervention sûre :

  • dans une salle de bain, s’assurer que tout soit bien sec ;
  • prévoir une longueur suffisante de câblage ;
  • le nombre de câbles dans une même gaine est réglementé ;
  • le type de gaine à utiliser l’est également ;
  • bien séparer les différents circuits électriques (les prises de courants, les circuits d’éclairage et les circuits spécialisés), etc.

 

La particularité des prises de terre

  • Parmi les normes NF C 15-100 figure la prise de terre qui consiste en une électrode placée en terre, soit sur le principe de la boucle en fond de fouille, par la tranchée horizontale ou par piquets de terre.
  • Une barrette de mesure (ou parfois de coupure) lui est reliée.
  • Chaque prise de terre est alors reliée à cette terre et, par conséquent, tous les appareils connectés sur ces prises. Ainsi, en cas de défaut de ces appareils, le courant qui pourrait se trouver sur eux est directement envoyé vers cette terre pour éviter toute électrocution, en plus de la protection différentielle qui coupe alors votre arrivée électrique.

 

Dépose et pose

L’établissement de plans, au préalable, est l’assurance de bien penser à tout : longueurs et diamètres de câbles nécessaires, nombre et emplacement des prises électriques et des éclairages, etc.

Avant que ne débutent les travaux, la mise en sécurité de l’installation électrique est essentielle en éteignant le disjoncteur.

La deuxième étape se focalise sur la dépose éventuelle du circuit existant à remplacer ou modifier.

 

Ensuite, la pose pourra être mise en oeuvre :

 

Les types de pose

Finitions

Mise en oeuvre

pose encastrée

finition appréciable et moderne (circuits cachés)

  • le câble nécessitera une saignée ou devra être effectué avant l’isolation
  • la pose de la prise obligera à un encastrement dans le mur ou prévoir une réserve dans le placo

pose en saillie

moins beau car les circuits électriques sont visibles

  • simple mais nécessite des baguettes pour le passage des câbles

 

 

Les astuces

N’oubliez pas de penser à l’emplacement du mobilier avant de vous lancer dans les installations électriques. Mais aussi, pour une installation électrique réussie :

  • cacher les fils (avec doublage des murs, goulotte cache-câble, saignées, plinthes, cloison en placo, coffrage, marches, faux-plafond ou en les insérant directement dans les meubles) ;
  • ne placer aucune prise de courant à proximité de points d’eau et d’éléments de cuisson ;
  • la hauteur de l’emplacement des prises apparentes est réglementée par la NF C 15-100 ;
  • la pose électrique en extérieur possède également des normes très spécifiques ;
  • prendre toutes ses précautions avant de toucher aux installations électriques et mieux vaut confier ce travail à un électricien ;
  • profitez-en pour installer un éclairage plus économique, vous ferez ainsi des économies d’énergie tout en respectant l’environnement.

 

Les prix en fourniture et pose

Les prix présents dans le tableau suivant sont valables pour un élément de fourniture seul. Il est bon de noter qu’un professionnel pratique généralement des prix dégressifs, notamment lorsque plusieurs prises sont installées sur le même mur, puisque le raccordement peut être fait en même temps.

 

Fournitures

Prix TTC en magasin

Prix de fourniture et pose (compris main d’oeuvre et déplacement)

Prise en saillie 16A

simple

2 à 15 €

à partir de 40 €

(branchement électrique existant)

 

double et plus

15 à 25 €

Prise encastrée 16A

simple

2 à 30 €

double et plus

8 à 70 €

Prises spécifiques (20A et 32A)

25 à 60 €

Prise chargeur double USB

20 à 80 €

Prise connectée au wifi

30 à 70 €

Interrupteur

allumage simple

2 à 30 €

65 € (compris interrupteur, 1 point lumineux et 10 ml de câble)

va-et-vient

2 à 120 €

250 € (compris 2 va-et-vient, 1 boîte d’encastrement, 1 point lumineux et 15 ml de câble)

bouton poussoir

2 à 75 €

80 € (compris interrupteur, 1 point lumineux et 10 ml de câble)

variateur de lumière

30 à 110 €

100 € (compris variateur, 1 point lumineux et 10 ml de câble)

Câble électrique

pour prise 16A

0,70 € le ml

se reporter au tableau “Câblage électrique de 3 m” ci-après

pour prise 32A

3 € le ml

Cache-câble

moulure

2 à 4 € le ml

goulotte

7 à 10 € le ml

plinthe (plastique, bois)

9 à 15 € le ml

 

Il est important de réfléchir à la bonne quantité de prises à installer, mais également à leur emplacement.

En cas d’utilisation de multiprise, optez pour un modèle parfaitement sécurisé.

 

Prix par intervention

L’intervention d’un professionnel est requis pour réaliser une rénovation électrique. Un électricien est en effet plus à même de connaître toutes les règles de sécurité et les normes en vigueur pour réaliser un travail dans les règles de l’art. Ainsi, comptez entre 60 et 150 € HT le m² (fourniture + pose). Le type de fournitures que vous choisirez impactera également le budget total.

 

Par exemple, vous pouvez prévoir les budgets suivants selon les besoins d’intervention :

 

Type de travaux

Prix en fourniture et pose

pose compteur électrique

300 € TTC

installation tableau

900 € TTC

disjoncteur différentiel

350 € TTC

pose d’un chauffage électrique

350 € TTC

dépannage volet roulant électrique

150 € TTC

pose d’une boîte de dérivation

60 € TTC

pose d’un interrupteur standard

60 € TTC

pose d’une prise électrique standard

80 € TTC

pose d’une prise télé

70 € TTC

 

Si, en neuf, l’installation électrique s’effectuera toujours avec un câblage encastré, dans le cadre de rénovation, c’est plus délicat.

Voici un exemple pour une création, en rénovation :

 

Câblage électrique de 3 m

Avantages / Inconvénients

Prix TTC fourniture et pose

Câblage encastré (compris saignée et rebouchage)

  • Plus esthétique
  • Fourniture moins onéreuses
  • Plus destructeur dans le cadre de rénovation et donc plus de travaux

200 à 300 €

Câblage en pose apparente sous moulure

  • Nécessite l’achat de moulure
  • Evite d’intervenir dans le cloisonnage et d’avoir à réparer ensuite (placo, peinture, etc.)

100 à 120 €

 

 

Par ailleurs dans le cas d’une rénovation ou d’une installation complète du réseau électrique, vous pouvez anticiper sur un budget comme suit :

 

Site d’intervention

Type de travaux

Prix TTC

maison de 100 m²

rénovation électrique

10 000 à 12 000 €

installation électrique (hors chauffage)

7 500 à 10 000 €

appartement de 50 m²

rénovation électrique

5 000 à 6 000 €

installation électrique (hors chauffage)

4 000 à 6 000 €

 

Pour un logement de plus de 2 ans, la rénovation électrique bénéficie d’un taux de TVA réduit à 10 %.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.