Prix pour repeindre des volets

Mis à jour le 02 octobre 2019
2019-10-02 05:30:00
Fenêtre avec volets

Le prix pour repeindre des volets serait relativement simple, s’il ne s’agissait pas, aussi, de veiller à leur bon entretien, voire d’effectuer parfois des réparations.

Si le prix de la peinture peut rester basique, à partir de 15 € le litre, le travail confié à un professionnel pourra vite atteindre les 200 € pour une paire de volet, selon les travaux annexes à réaliser, ponçage, traitement, etc.

 

Vous avez un projet ?

Tarif récapitulatif

Intervention

Tarif

rénovation de volets bois

de 200 à 500 € le volet

remplacement de volets en fourniture et pose

de 450 à plus de 1.000 € la paire

fourniture pour traitement

4 € le litre

fourniture et pose de traitement

25 à 30 € le m²

fourniture de décapant

3 € le m²

hydrogommage par professionnel

25 € le m²

ponçage par professionnel

8 € le m²

antirouille pour ferrure en fourniture

2 € le m²

sous-couche en fourniture

de 10 à 15 € le litre

peinture simple en fourniture

de 10 à 15 € le litre

peinture pour conditions tempérées en fourniture

de 15 à 20 € le litre

peinture pour conditions extrêmes en fourniture

de 20 à 30 € le litre

peinture paire de volets

de 200 à 400 € le m²

 

 

S’informer sur la réglementation

Repeindre des volets est une opération qui peut être réalisée sans se soucier des contraintes, mais à une seule condition, c’est de ne pas changer l’aspect extérieur de votre maison.

 

En effet, dès lors que vous en modifiez la couleur ou le rendu, il est important de contacter les services de l’urbanisme afin de prendre connaissance des contraintes auxquelles vous pouvez être amené à faire face.

 

Ces contraintes peuvent alors être de divers ordres :

  • Intervention des Bâtiments de France en cas de proximité de monument classé ;
  • Contrainte éventuelle d’un règlement de lotissement ;
  • Contrainte liée au Plan Local d’Urbanisme.
     

Pour ce qui concerne le PLU, de plus en plus de communes ou de régions essaient désormais de faire respecter une tendance générale pour ne plus voir apparaître des maisons de n’importe quel type, et éviter un trop grand mélange des genres.

 

Ainsi, de même que pour tout ce qui concerne les couleurs de crépi, la teinte de la couverture ou l’aspect des portes et fenêtres, les volets peuvent devoir respecter un nuancier.

 

Même si vous réalisez une peinture à l’identique, en cas de doute, il est parfois plus sage de contacter les services de l’urbanisme pour confirmer que la peinture déjà existante était déjà conforme avec les contraintes existantes.

 

Pour un changement, il sera important de prévoir, dans tous les cas, une déclaration préalable de travaux.

 

La matière des volets

La peinture de volets sera liée, en général, à des volets bois. Toutefois, il peut arriver que certaines autres matières nécessitent aussi une couche de peinture. Ce qui sera très rare sur des volets alu dont la teinte sera réalisée en usine pour une bonne tenue, plutôt rare sur des volets PVC, également. Quoi que ces derniers peuvent plus fréquemment avoir des teintes qui se ternissent au fil des années ou du blanc qui jaunit.

 

Par contre, si les volets métalliques existent beaucoup moins aujourd’hui, quelques anciens modèles, souvent en volets pliants, peuvent encore se trouver et devoir être repeints.

 

La remise en état

Pour bien réaliser un travail de peinture, certains prérequis sont indispensables afin que le travail effectué soit durable. On peut alors être confronté à différents problèmes :

 

  • Volets bois attaqués
    Que ce soit par des champignons qui commencent à les faire pourrir ou des insectes qui y creusent leur galerie, la peinture seule ne suffira pas à lui rendre son invulnérabilité.
    Ces attaques se caractérisent par un bois qui sonne creux et où apparaissent les premières fragilités sous forme de bois vermoulu pour ce qui est des insectes, mais aussi d’apparition de champignons et, encore plus grave, de mérules.
    En termes d’insectes, si les termites sont les premiers insectes dont on entend parler pour attaquer toutes les boiseries, il ne faut pas, non plus, négliger le travail néfaste des capricornes, des vrillettes, des lyctus, ou même des charançons xylophages, des fourmis et des abeilles charpentières.
    Un traitement sera nécessaire si l’attaque n’a pas trop rongé votre volet, sinon la remise en état ne sera plus possible et vous devrez prévoir son remplacement.
    La préservation des volets doit s’effectuer a priori, par des traitements appropriés. On parle alors de traitement préventif, type xylophène.
    En traitement curatif, il faudra auparavant gratter toute la partie du volet endommagée puis traiter, soit par badigeon, soit par injection lorsque le mal est profond, avec un insecticide adapté.
    Dans ce cas précis de traitement, des droits à aides existent dans le cadre de l’amélioration de l’habitat (Crédit d’impôt et aide de l’ANAH).
    Pour un rebouchage suite à une légère attaque, la pâte à bois peut être utilisée.
     
  • Volets bois gonflé
    Ce gonflement peut, parfois, aller jusqu’à la pourriture. Il devient alors très difficile de récupérer le volet et, la plupart du temps, son remplacement ne sera que la seule issue.
    C’est aussi une des raisons qui doit vous inciter à réaliser un traitement préventif afin de ne pas laisser le mal agir.
     
  • Peinture présentant des craquelures
    Ce cas est bien moins grave et peut être pris en charge plus facilement, ce qui ne doit cependant pas vous inciter à le négliger car il peut aussi se terminer par des problèmes plus profonds si vous ne réagissez pas suffisamment rapidement.
    La peinture craquelée fait souvent suite à un manque d’entretien dans des délais appréciables de vos volets. Cette peinture est généralement conseillée tous les 3 ans pour, justement, éviter les problèmes.
    Toutefois, selon les régions et selon l’exposition de ces volets, une intervention plus fréquente peut être nécessaire. C’est le cas par très grand froid, inversement par trop forte exposition au soleil, ou encore en cas de forte exposition aux intempéries (généralement à l’ouest).
    Il faut alors poncer le volet jusqu’à la disparition totale de ces craquelures, sinon les nouvelles couches de peinture ne tiendront pas.
     
  • Latte cassée
    Comme un coup sur un volet est vite arrivé, coup de vent, éjection de pierre avec une tondeuse ou autre, une des lattes du volet peut devoir être changée. Dans ce cas, c’est généralement l’ensemble de la paire des volets qu’il faudra repeindre, voire tous ceux sur la même façade, au minimum, pour éviter d’avoir des nuances de couleur différentes, du fait du vieillissement de cette couleur, avec les effets du soleil, de la lune, de la pluie, etc.
     

Pour rénover un volet, le mieux est de s’en remettre au guide sur le Prix de pose de volets.

En fourniture seule, le prix de volets battants en bois s’établit autour de 250 à 1.000 €, selon la qualité du bois et leur dimension, auxquels il faut ajouter entre 200 et 240 € TTC pour la pose de 2 battants.

En rénovation, selon la qualité aussi du bois préalable, selon la dimension et selon le nombre de lattes à remplacer, un budget de l’ordre de 200 à 500 € est à prévoir par volet. Ce qui explique qu’il est rapidement plus intéressant de les remplacer, plutôt que de les réparer.

 

Le traitement du bois

C’est donc le traitement du bois qui peut faire la différence, notamment dans la durée de vie des volets.

 

Il est donc nécessaire d’effectuer deux traitements :

  • un traitement insecticide, contre les insectes type fourmis, capricornes, termites, etc.
  • un traitement fongicide contre les champignons.

 

Ce type de traitement doit aussi être renouvelé, tout comme la peinture, afin que vos volets puissent être préservés, la peinture ne suffisant pas à les protéger contre tout. Par contre, généralement, à l’origine, ils ont été traités en usine, vous évitant d’avoir à les traiter dès leur pose, mais seulement lorsque vous appliquez de nouvelles couches.

 

Si le produit en fourniture seule coûte aux environs de 4 € par litre, ce qui revient autour de 0,50 € le m², compte tenu qu’un litre permet de réaliser environ 5 m² sur 2 couches.
En fourniture et pose, pour un tel traitement, il vous en coûtera entre 25 et 30 € le m².

 

Le meilleur traitement consiste évidemment à choisir des essences de bois moins fragiles, lors de la pose initiale des volets. Elles sont classées en fonction de leur risque, de 1 à 5, du risque moindre au plus grand risque contre les champignons, et en S, M et D pour leur vulnérabilité face aux insectes, de très vulnérables (S) à peu vulnérables (D), en passant par l’intermédiaire moyennement vulnérable (M).

 

Ainsi, l’Ipé est résistant à l’ensemble, là où le sapin, l’épicéa et le pin sont beaucoup plus fragiles. Le chêne, par contre, tout en étant moyennement sensible aux termites, l’est plus à la petite vrillette, et résistant aux champignons. La vigilance sera, finalement, le meilleur remède et, notamment, les conditions d’humidité de la région.

 

Traitement du bois

Tarif

en fourniture

4 € le litre

en fourniture et pose

25 à 30 € le m²

 

 

Teinture ou peinture ?

Comme toujours avec le bois, avant de décider quelle couleur offrir à vos volets, il vous faudra vous décider pour savoir si vous choisissez une peinture ou une teinture.

 

  • La teinture
    Elle permettra de conserver une teinte bois et de mieux pénétrer le bois, par un traitement plus en profondeur, selon le produit utilisé. On trouve alors différentes finitions permettant ces qualités :
     
    • La lasure
      Elle se décline aussi en lasure à base de solution aqueuse et lasure à base de solvants et pénètre parfaitement le bois.
      La première sera à privilégier pour des raisons écologiques.
      Elle représente une bonne résistance à l’humidité et aux rayons UV, surtout lorsqu’elle est utilisée dans sa version neutre et non colorée, pour les rayons UV.
       
    • Le vernis
      Contrairement à la précédente, le vernis reste en surface et ne pénètre donc pas le bois.
      Cependant, ce produit étant hydrofuge, empêche aussi l’humidité de pénétrer dans le bois.
      Le vernis à base de résine naturelle est le plus à même de convenir pour vos volets, évitant le phénomène de craquelures.
      Un prix de 10 € le m² est à prévoir.
       
    • L’huile
      Que ce soit huile de lin ou huile d’abrasin, elle protège bien le bois contre l’humidité en le pénétrant.
      Elle évite donc la propagation nuisible d’insectes.
       

D’autres finitions, telles que la cire sont plus destinées à du traitement de bois intérieur qu’en extérieur, du fait qu’elle ne protège pas contre l’humidité et possède une tenue dans le temps bien inférieure, dans ces conditions climatiques spéciales.
 

  • La peinture
    Elle proposera un nuancier de couleurs beaucoup plus vaste et répondra facilement à des contraintes environnementales et régionales.

    Elle protège aussi parfaitement le bois mais, selon la couleur et la qualité de peinture utilisée peut se ternir plus ou moins rapidement.

 

Le temps de travail

Le temps de travail sur des volets est aussi un élément qui peut inciter à choisir entre lasure et peinture. Si la finition et son aspect est un élément important de votre choix, la facilité d’entretien peut en être un autre.

Le tableau suivant montre ce qui vous attend effectivement dans chacun de ces cas :

 

Type d’entretien

Temps de ponçage nécessaire

Temps de peinture pour 3 couches

Lasure par volet

1 heure

2 heures

Peinture par volet

2 heures

3 heures

 

 

La préparation du bois

Avant de vous attaquer à la peinture de vos volets, ou d’en confier le travail à un professionnel, il faudra, même hors réparations, en passer par un certain nombre d’étapes qui permettront de valider la qualité de cette finition :

 

  • Opération nettoyage
    Il n’est pas question d’effectuer une quelconque peinture, qu’elle soit de mur, de plafond, de sol ou, ici, de volets, sans commencer par un nettoyage de la base qui recevra cette peinture afin d’enlever toute poussière, sciure, toile d’araignée et autres.
     
  • Opération décapage
    Il permet un nettoyage plus en profondeur, notamment lorsque plusieurs couches de peinture se sont superposées auparavant.
    Il est alors possible d’employer un décapant spécial dont le coût se situe autour des 15 € le litre et permet de réaliser autour de 5 m² de décapage, soit 3 € le m² en fourniture seule.
    Dans certains cas, le décapage peut aussi s’effectuer de façon thermique.
    Un décapage peut aussi être réalisé par une société spécialisée, sous forme d’hydrogommage, pour les situations les plus complexes et les plus délicates, lorsque le volet présente de nombreuses irrégularités.
    Le prix d’un tel travail par un professionnel revient autour de 25 € le m².
     
  • Le rinçage nécessaire
    Compte tenu du caractère agressif des produits de décapage, un rinçage à l’eau est nécessaire avant l’application de la peinture, pour une bonne prise de cette dernière.
     
  • Le séchage
    Après réalisation d’un rinçage, le séchage devient aussi indispensable. En laissant les rayons du soleil agir, le séchage naturel est encore la solution la plus simple.
     
  • Le ponçage
    C’est aussi une étape importante qui, en absence de décapage complet, peut permettre de repeindre par-dessus une autre peinture, en éliminant toutes les irrégularités, tout en assurant une meilleure prise pour la ou les nouvelles couches.
    Une opération qui se fait généralement à partir d’un grain 80 pour le premier ponçage, avant de le lisser légèrement avec un grain 120.
    Pour un ponçage effectué par un professionnel, comptez autour de 8 € le m².
     
  • La protection des ferrures
    Tout ce qui est gonds, pentures, boulons, espagnolette sera ensuite protégé avec une peinture antirouille avant de procéder à la peinture du volet. Un tel antirouille vous reviendra autour de 30 € le litre et une couverture de l’ordre de 16 m² par litre.

 

Quel type de peinture

Le choix de la peinture s’effectuera selon deux critères :

  • le choix de la couleur, qui ramène à la fois à vos préférences et à la réglementation vue initialement ;
  • le choix de la qualité de peinture, selon les risques liés aux intempéries.
     

En fourniture seule, cette peinture s’élèvera alors à des tarifs différents :

 

Type de peinture

Prix en fourniture

sous-couche

de 10 à 15 € le litre

Peinture simple

de 10 à 15 € le litre

Peinture pour conditions tempérées

de 15 à 20 € le litre

Peinture pour conditions extrêmes

de 20 à 30 € le litre

 

 

La réalisation d’une sous-couche peut être nécessaire si vous changez la couleur de vos volets pour une solution plus claire ou si vous faites totalement décaper vos volets par un principe thermique ou par aérogommage pour faire totalement disparaître les couches précédentes.

 

Le rendement de ces peintures se situe autour de 14 m² par litre.

 

Deux couches sont nécessaires pour repeindre les volets, avec l’ajout d’une sous-couche, donc, lorsque les volets ont été mis à nu.
 

Le prix pour repeindre les volets

Le tarif d’un artisan pour peindre des volets peut être relativement varié. Il sera important de bien prendre connaissance du devis et de comparer les prestations proposées, ainsi que les produits utilisés.
 

Le prix d’intervention d’un peintre pour une paire de volets, qui comprend une intervention de base en ponçage et nettoyage, hors gros rattrapage, peut aller de 200 à 300 €, 400 € dans des cas un peu plus complexes. Parmi ceux-là, on peut aussi comprendre l’intervention sur des volets d’étage supérieur qu’il faut décrocher et remettre en place, avec des interventions plus délicates, donc.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.