Le prix de pose tableau électrique : contraintes et coûts

Mis à jour le 20 décembre 2017
Tableau électrique
Tableau électrique

Sorte d’interface entre votre compteur et votre installation électrique, c’est le tableau qui va gérer l’ensemble de vos connexions, lumières, prises, appareils connectés et autres. La sécurité est donc essentielle, tout comme une réalisation qui respecte toutes les normes et les règles de l’art en la matière. Il apparaît donc comme plus qu’indispensable de faire confiance à un professionnel qui vous apportera toutes les garanties voulues, notamment en cas de problème. Quel professionnel, quel matériel et quel prix de pose de tableau électrique choisir, dès lors. Les informations vont vous en offrir quelques indications.

 

Recevoir 5 devis gratuitement

Le tableau électrique

Directement relié au compteur électrique et à son disjoncteur, et le plus souvent situé à proximité, le tableau électrique est une sorte de centrale de commandes de tout votre équipement électrique. C’est lui qui va dispatcher ce qui va vers les lumières, ce qui va vers des prises, ce qui va alimenter votre chauffage et, en général, selon des zones établies, correspondant le plus souvent à des pièces ou des regroupements de pièces (chambres réunies).

 

Le problème des normes

La norme en vigueur en termes d’électricité est la norme NF C 15-100 qui régit toute l’installation. Or, comme le tableau électrique est le point de départ de cette installation, il est nécessaire de bien connaître toutes les bases, comme le fait de séparer le circuit lumière du circuit prises de courant, le nombre de prises que vous pouvez placer sur un même circuit, la nécessité de placer les volets roulants motorisés sur un circuit séparé, idem pour le chauffage, la section des fils qui partiront de ce tableau et l’intensité des disjoncteurs pour chaque, par exemple, ou la protection contre la foudre.

Le réseau de communication entre aussi, désormais, dans ce tableau, pour faciliter la distribution du câblage qu’il soit pour internet, pour la télévision (TNT, satellite et câble) ou pour le téléphone.

Autant d’évolutions qui justifient les connaissances d’un spécialiste.

 

Quelques termes

Le tableau électrique se décompose en 3 éléments :

  • le Panneau de Contrôle (PC) : c’est l’ensemble qui se compose de l’AGCP (Appareil Général de Commande et de Protection) et du compteur, c’est la partie qui appartient au fournisseur d’électricité ;
  • le Tableau de Répartition (TR) : c’est l’appareil qui contient tous les disjoncteurs mettant votre installation en sécurité ;
  • le Tableau de Communication (TC) : c’est la partie internet, télévision, téléphonie et, parfois, mise à la terre.

 

Lorsqu’il est question d'électricité, il est automatiquement question de sécurité. Sécurité pour le matériel que vous allez brancher, mais surtout sécurité pour les personnes. La première sécurité provient des différents disjoncteurs qui doivent donc couper le courant dès qu’intervient un incident suspect, celui de votre compteur était moins sensible, ne coupant que dans des incidents majeurs, en général.

On trouve ainsi 3 sortes de disjoncteurs :

  • le disjoncteur de branchement : c’est celui qui est directement relié à votre compteur électrique avant votre tableau ;
  • le disjoncteur différentiel : c’est la sécurité supplémentaire qui met en sécurité tous vos autres disjoncteurs mais qui, surtout, permet de détecter toute fuite pouvant conduire à un risque d’électrocution et coupe alors l’arrivée du courant ;
  • le disjoncteur divisionnaire : leur rôle est, non pas de protéger les personnes, mais le matériel afin d’éviter toute surcharge électrique. 10A, 16/20A, 32A, leur puissance est déterminée par leur fonction.

 

Le choix du tableau électrique pour le prix de pose

Le tableau électrique est généralement fourni par des grandes marques électriques, parmi lesquelles on peut citer Legrand, Schneider, Hager mais aussi d’autres comme ABB, Gewisss ou Eur’Ohm, les 3 premières étant, sans conteste, les plus réputées.

Dans ses dimensions, un tableau électrique fait généralement 250 mm de large avec une profondeur d’une vingtaine de centimètres et une hauteur de tableau de 225 mm en dimension de base, pouvant s’étendre.

Sa mise en place diffère selon certains cas que votre électricien connaîtra parfaitement et, notamment, avec des cotes à respecter désormais en Espace Technique Electrique de Logement (ETEL) et en Gaine Technique Logement (GTL). Des hauteurs de coupure d’urgence, par exemple sont imposées afin que chacun puisse y avoir facilement accès.

 

Les obligations d’un tableau électrique

Parmi les obligations à prévoir, lors de la pose d’un tableau électrique, en voici quelques-unes que devra respecter votre installateur :

  • le tableau doit être à plus de 0m90 et moins de 1m80 du sol (1m30 dans le cas de local destiné à des handicapés) ;
  • dans un logement entre 35 et 100 m², il faut un minimum de 2 interrupteurs 25A (3 au-delà de 100 m²) de type AC et 140A de type A ;
  • il faut prévoir un minimum de réserve de 20 % dans le tableau pour des extensions éventuelles futures ;
  • la présence d’un parafoudre ;
  • la mise à la terre.

 

Le prix d’un tableau électrique

Des tableaux pré-câblés existent pour des logements-types comme, par exemple, un pré-équipement de 330 modules pour une habitation de l’ordre de 90 m² dont 5 réservés à un développement ultérieur.

Le prix d’un tableau seul, en fourniture, avec son prééquipement se situe entre 200 et 300 € pour un logement de moins de 100 m².

 

Installation ou rénovation pour la pose d’un tableau électrique ?

Deux cas de figure peuvent alors se présenter, l’installation complète d’un tableau électrique, pour un logement neuf ou réhabilité ou son remplacement dans le cadre d’une rénovation électrique suite à un diagnostic afin de pouvoir recevoir un certificat de conformité aux normes qui, par exemple, dans le cas d’une vente du logement et d’une rénovation peut vous être demandé (norme FD C 16-600 qui fait état des installations électriques des immeubles).

 

Le prix de pose du tableau électrique

Dans le cas d’une remise aux normes de tableau électrique, vous devrez prévoir une somme qui ira de 300 € à 1.000 €. Une fourchette assez large qui s’explique par le fait que l’intervention peut être relativement simple, ou beaucoup plus compliquée si l’électricien doit entièrement revoir la sécurité, changer tous les disjoncteurs, etc. Compte tenu des nouvelles normes, normalement pour les communications, il est prudent de tabler sur une somme autour de 500 € en fourniture et pose.

Quant au prix de pose d’un tableau électrique, le tarif se situe généralement autour de 900 € mais peut aussi grimper jusqu’à 1.500 €, notamment selon la taille et la complexité du logement.