Prix de pose de panneaux sandwich pour toiture

Mis à jour le 07 août 2018
Aucun vote pour le moment
2018-08-07 15:45:00
Toiture

Le prix de pose de panneaux sandwich pour toiture appelle à un certain nombre d’autres questions au préalable. Ainsi, il faut bien savoir de quel type de panneau sandwich il est question, de quelle quantité d’isolant, de la façon dont ils seront posés.

Ce type de panneaux, aussi appelés bardage double peau compte tenu de leur spécificité, s’il est intéressant, doit aussi répondre à des règles, notamment en matière d’urbanisme afin de savoir dans quel cas il est possible de les employer et, a contrario, quand est-ce qu’ils sont interdits.

Entre qualités et défauts, vous saurez alors quand et où utiliser ce type de matériau.

 

Formulez une demande de devis

Les spécificités des panneaux sandwich

Il faut tout d’abord bien s’entendre sur le terme en lui-même. En effet, un panneau sandwich est constitué, comme son nom l’indique, d’une couche d’isolant coincée entre 2 couches de panneaux profilés.

Toutefois, la teneur de ces profilés, tout comme celle de l’isolant, peut varier. Ainsi, mousse de polyuréthanne, polyisocyanurate, laine de roche, etc., peuvent être encadrées d’aluminium, de tôle, d’acier galvanisé ou même de fibre de verre ou de contreplaqué marine, dans certains cas. Dans une utilisation de couverture, toutefois, ce sont bien les 3 premiers qui assureront l’étanchéité d’un toit. On les trouve aussi en fibre de verre, comme par exemple sur certains mobilhome, pour leur légèreté associée à la bonne capacité isolante.

Ce sont d’ailleurs ces qualités qui en font tout l’intérêt qui leur est porté, dans ce domaine de la construction. Des couleurs variées viennent alors leur apporter un crédit supplémentaire pour se mêler à des toitures en ardoises ou en tuiles, ou pour passer inaperçu dans la nature.

 

Les avantages
Pourquoi réaliser une couverture en panneaux sandwich ? Si vous vous posez vraiment cette question, voici quelques réponses qui peuvent vous éclairer.

  • Le premier atout de ce type de couverture est le même que celui de la couverture bac acier : son prix. Allié à son isolant et devenant, dès lors, un panneau sandwich, c’est un modèle très économique, comme on le verra pas la suite, et qui, en une seule opération, permet de réaliser l’isolation et l’étanchéité d’une toiture.
  • En plus de ses qualités thermiques, le panneau sandwich présente également de très bonnes qualités acoustiques et est le plus souvent ignifugé afin de résister au feu le plus longtemps possible.
  • De conception très légère, elle ne nécessite pas une charpente conséquente et s’adapte aussi bien sur des pannes en bois que des modèles métalliques, sur tout type de pente, d’ailleurs, leur permettant de convenir aussi bien sur des constructions de plaine ou de montagne, par exemple.
  • Une légèreté qui en facilite, bien évidemment, la pose.
  • De par ses grandes dimensions possibles, une telle couverture est très vite réalisée et met rapidement votre construction à l’abri.
  • La durée de vie d’une telle couverture est très longue du fait du caractère inoxydable de la tôle bac acier qui sert de recouvrement.
  • Une couverture en panneaux sandwich est très facile à entretenir.
  • Ses différentes teintes permettent de l’associer avec la couverture de l’environnement.

 

Comparatif

A titre de comparaison, ce tableau donne une première approche de ce que permet un panneau sandwich, en fourniture seule, sachant qu’il apporte, en plus des autres éléments, l’aspect couverture.

 

Type d’isolant

Prix pour 100 mm

Laine de roche / laine de verre

de 5 à 10 € le m²

Injection type vermiculite ou autres

de 25 à 35 € le m²

Panneau sandwich

de 43 à 47 € le m²

 

 

Pour information et pour mieux comparer, une couverture tuile vous reviendra de 15 à 30 € le m², en fourniture seule. Mais vous demandera une charpente plus forte et plus complexe, et un temps d’assemblage bien plus long. Ce qui fait, du panneau sandwich, la solution la plus efficace, à l’arrivée.

 

Les modèles de panneaux sandwich

  • La matière
    La première caractéristique de ces panneaux sandwich sont en lien avec leur matière. En aluminium, en acier galvanisé ou en acier laqué, ce sont les 3 plus fréquentes que l’on peut trouver.

 

  • la finition
    En apparence, le panneau peut se rapprocher d’une tuile, pour être plus facilement accepté dans certaines régions ou sous une forme ondulée plus simple.
    La face inférieure (et donc intérieure) peut disposer de motifs ornementaux lorsque ces panneaux restent apparents.

 

  • La couleur
    Ces panneaux peuvent rester au ton de l’aluminium ou de la galvanisation au naturel, ou avec une peinture vert nature, gris ardoise ou rouge tuiles, afin de mieux être admis dans les dispositions légales des services de l’urbanisme.
    Mais il existe aussi des couleurs plus franches et plus affirmées de bleu, de vert, de rouge, de jaune ou d’orange, pour des projets architecturaux plus spécifiques ou plus marqués.

 

  • La dimension
    Les panneaux sandwich sont de longueur standard de 2,50 m mais peuvent aussi aller jusqu’à des dimensions de 12 m, pour de l’application industrielle. En largeur, ces panneaux font 1 m en standard.
    En épaisseur, vous devrez tabler sur des valeurs de 40 mm, 50 mm, 60 mm, 80 mm et 100 mm pour les plus courantes. Elles peuvent aussi parfois aller jusqu’à 120 ou 150 mm.
    Il est possible de demander des dimensions plus particulières de panneaux qui seront alors fabriquées spécialement.

 

  • L’isolant
    C’est tout autant la nature de l’isolant que son épaisseur qui offre une conductivité thermique intéressante à ces panneaux.
    En polyuréthanne, en polyisocyanurate, en laine de roche ou nid d’abeilles, ces isolants dépendront de leur coefficient lambda et, lorsque sa valeur sera plus grande (donc le produit moins isolant), l’épaisseur de l’isolation sera supérieure afin de compenser.

Une comparaison des coefficients thermiques vous aidera à effectuer des choix stratégiques et financiers.

 

La réglementation pour les panneaux sandwich

Il est difficile d’annoncer ici, si votre commune accepte ou non ce type de couverture. Elle peut très bien la réglementer et vous obliger, par exemple, à un type de finition ou l’accepter uniquement sur des annexes.

Il sera conseillé de vous renseigner auparavant et, si besoin, leur montrer un échantillon du modèle que vous souhaitez faire mettre en oeuvre.

En cas de secteur plus sensible, vous devrez aussi voir avec les Bâtiments de France qui peuvent être un peu moins tolérants.

 

L’utilisation de ces panneaux sandwich

Ces panneaux sandwich, issus des toitures bac acier, ont commencé leur fonction sur des bâtiments industriels ou agricoles nécessitant une isolation thermique.

Ils ont évolué vers des annexes, garages et autres abris de jardin ou dépendances type chalet.

Ils sont aujourd’hui présents en montagne, par exemple, pour mieux résister à la neige, mais aussi sur des habitations avec les nouvelles présentations encore plus proches d’une couverture traditionnelle.

C’est pourquoi les communes, selon la qualité et la présentation de ce matériau, l’acceptent souvent.

 

Le prix

Considérant un panneau sandwich de qualité, son prix dépendra avant tout de l’épaisseur de son isolant.

 

Type de panneau sandwich

Prix en fourniture

épaisseur 40 mm

de 35 à 37 € le m²

épaisseur 60 mm

de 38 à 41 € le m²

épaisseur 80 mm

de 40 à 44 € le m²

épaisseur 100 mm

de 44 à 48 € le m²

épaisseur 120 mm

de 48 à 52 € le m²

épaisseur 150 mm

de 52 à 58 € le m²

 

 

Bien sûr, la qualité du panneau entre aussi en ligne de compte et certains panneaux peuvent coûter jusqu’à 20 ou 30 % plus cher, parfois.

Mais ce prix signifie aussi que, pour moins de 5.000 € de fourniture, vous pouvez obtenir une couverture avec déjà une très bonne isolation, une réflexion s’impose lorsque le style de la maison le permet.

 

La pose

La pose de ces panneaux est relativement simple et sera une autre source d’économie, tout en s'appuyant sur une charpente, elle aussi, plus simple.

Vous aurez la possibilité de réaliser une charpente métallique ou bois, les panneaux étant directement avec des tiges filetées sur cette charpente.

La pente de la couverture dépendra essentiellement de la région et de l’altitude à laquelle se trouve votre construction. 3 zones sont définies, la première pour tout ce qui est plaines, la seconde qui comprend plutôt les côtes ou les régions venteuses et la 3ème la partie sud-est, les régions montagneuses et les côtes de la Bretagne au Nord. Toutefois, deux autres critères entrent en ligne de compte : l’exposition de la construction (exposée, normale ou protégée) selon, par exemple, qu’elle est isolée ou bien protégée au coeur d’un village, mais aussi la hauteur de la nervure. Dans l’ensemble, ce type de couverture possède aussi l’avantage de nécessiter des pentes bien moins élevées, dans une fourchette de 5 à 15 %, le risque d’infiltration d’eau ou de neige étant bien moins important.

Les panneaux sont aussi assemblés avec des languettes PVC ou bois et jointoyées avec de la mousse expansive pour éviter toute infiltration lors de pluies et de forts vents et afin d’éliminer tous les risques éventuels de ponts thermiques.

 

Le prix de pose

Il est évident que, si pour un simple abri de jardin très simple et peu élevé, vous pourrez peut-être vous risquer à une telle installation, dans le cas d’un travail en hauteur pour lequel vous n’êtes certainement pas équipé ou pour une maison pour laquelle vous souhaiterez toutes les garanties, l’appel à un professionnel est souhaitable.

Si le tarif horaire d’un couvreur se situe autour de 50 €, le prix de pose de panneaux sandwich pour toiture revient, alors, autour de 25 à 35 € le m², hors fourniture des panneaux. Il peut cependant aller plus loin selon l’épaisseur du panneau, ses dimensions, etc.

Ce qui signifie que, en fourniture et pose, il vous faut compter, pour des panneaux sandwich, un prix de l’ordre de 60 à 80 € le m², soit 6.000 à 8.000 € pour une couverture de 100 m².

 

Des avantages financiers
En contactant un professionnel, il vous tiendra aussi informé de toutes les aides qui peuvent être les vôtres, selon les dernières normes en vigueur dans ce domaine, que ce soit le crédit d’impôt, l’ANAH ou le prêt à taux zéro, par exemple, sous condition qu’il possède bien la certification RGE.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.