Le prix de pose de laine de roche

Mis à jour le 08 mars 2019
Moyenne : 5 (2 votes)
2019-03-08 10:45:00
Pose de laine de roche

La laine de roche, souvent confondue avec la laine de verre, dispose pourtant de ses propres atouts. Si le prix de pose de laine de roche peut aller de 20 € à plus de 100 € le m², selon le principe, l’épaisseur et le lieu de pose est légèrement plus élevé que celui de la laine de verre, son utilisation est à privilégier dans certains cas comme vous le constaterez.

 

Vous avez un projet ?

Les propriétés de la laine de roche

La laine de roche, également laine de pierre, fait partie des laines minérales, comme la laine de verre avec laquelle elle se confond souvent, d’ailleurs. Son nom provient du fait qu’elle est composée de basalte, roche volcanique.

 

La réalisation de filaments s’effectue par un mélange du basalte ou d’argile avec du calcaire avant fusion pour le transformer en un composant liquide. L’air y est enfermé et immobile pour compléter les bonnes dispositions thermiques. Ensuite, le produit est conditionné selon les différentes finitions, flocons, coquilles pour conduits, panneaux et rouleaux.

 

  • Avec son pouvoir d’isolation thermique que confirme sa conductivité thermique entre 0,032 et 0,044 W/m.K, tout comme celui d’isolation phonique, la laine de roche entre parmi les premiers choix dans la construction.

 

  • Mais la laine de roche va plus loin puisque, de par sa perméabilité à la vapeur d’eau, elle offre aussi une bonne résistance à l’humidité, dans des conditions raisonnables, cependant, qui ne la tassent pas.
     
  • Mais ce sont aussi ses qualités de résistance au feu, avec son classement A1, qui la rendent encore plus performante que de nombreuses autres isolations.
     
  • Enfin, avec une durée de vie de plus de 50 ans, une isolation réalisée en laine de roche n’aura pas à être révisée avant de nombreuses décennies, si elle n’a pas été piétinée ou écrasée.
     

Enfin, vendue en vrac, en rouleaux ou en panneaux, la laine de roche peut aussi bien être utilisée pour des combles perdus, pour des combles aménagés, pour du sarking en toiture, pour des murs intérieurs, pour un plancher ou pour de l’isolation par l’extérieur.

 

Et, bien sûr, sans parler d’une gamme de prix tout à fait favorable.

 

La laine de roche et la laine de verre

Si la laine de roche est minérale, elle est aussi laineuse, tout comme la laine de verre. Les deux sont très faciles à mettre en œuvre, si ce n’est l’irritation qu’elles peuvent provoquer. Les nuances entre les deux sont faibles mais le tableau suivant permet de mieux les appréhender :

 

Particularités

laine de roche

laine de verre

Fabrication

à base de verre recyclé et sable

à base de roche volcanique

Conductivité thermique

de 0,032 à 0,044 W/m.K

de 0,035 à 0,039 W/m.K

Confort d’été

moyen

faible

Densité

30 à 200 kg/m3

11 à 45 kg/m3

Résistance au feu

haute (A1)

très haute (A1)

Résistance au tassement

un peu meilleure

moyenne

Température de fusion

700° C

1000° C

Elasticité

haute

basse

Résistance à la traction

haute

faible

Fibres

longues

courtes

Résistance aux insectes

Moins mauvaise

Mauvaise

Résistance à l’humidité

Bonne

Faible

Impact sur la santé

classées non irritantes car rinçage fait disparaître l’irritation mais doit de poser avec équipement spécial

Durée de vie

plus de 50 ans

plus de 50 ans

Utilisation

toutes

toutes sauf plancher bas

Exemple de prix HT en isolation de mur avec un R de 7 à 10

20 à 25 € le m²

16 à 20 € le m²

A privilégier pour

isolation rampants et combles perdus

isolation intérieure murs en briques

La plus utilisée

en Allemagne et aux USA

en France

 

 

Avec une densité plus élevée, la laine de roche propose une meilleure isolation également pour l’été tandis que la laine de verre disposera d’un pouvoir légèrement plus isolant lui apportant un peu plus de possibilités dans les cas où il n’est pas possible de jouer sur l’épaisseur, comme dans certaines isolations de murs par l’intérieur, par exemple.

 

La laine de roche étant hydrophobe, lorsqu’elle prend l’humidité, en la faisant sécher elle retrouve ses caractéristiques initiales.

 

Les avantages de la laine de roche

Les avantages de la laine de roche sont indéniables et lui permettent de se classer parmi les meilleurs résultats possibles en recensant ces différents points :

  • un prix un peu plus élevé que la laine de verre, mais qui reste bas par rapport à de nombreux autres isolants, et dont les rendus thermiques et acoustiques permettent de le placer parmi ce qui se fait de mieux en termes de qualité/prix ;
  • des qualités d’isolation thermiques excellentes ;
  • de très bonnes qualités en isolation phonique, que ce soit en bruits d’impact ou aériens ;
  • une très bonne résistance à l’humidité ;
  • une excellente résistance au feu ;
  • une grande flexibilité qui permet de l’utiliser dans tous les cas et de facilement la mettre en œuvre ;
  • la possibilité de l’acheter en flocons, en coquilles, en panneaux ou en rouleaux ;
  • un produit également très malléable qui peut très facilement se découper avec un simple cutter ;
  • un produit parfaitement recyclable ;
  • une durée de vie très longue.

 

Les inconvénients de la laine de roche

Derrière tous ces avantages, se cachent cependant quelques défauts qu’il vous faut connaître pour bien appréhender les limites de son utilisation :

  • le premier défaut est, évidemment, l’irritabilité que la laine de roche peut provoquer et la gêne respiratoire, ce qui nécessite de la mettre en œuvre avec un bon équipement, combinaison, masque, etc. ;
  • le second est le risque de tassement qui pourrait lui faire perdre de ses bonnes dispositions en termes d’isolation, aussi bien thermique qu’acoustique ;
  • si elle ne craint pas l’humidité, si cette dernière s’avérait permanente, la laine de roche pourrait, là aussi, finir par se tasser et perdre de ses capacités d’isolation ;
  • elle ne résiste pas à l’attaque des rongeurs et des insectes, même si elle le fait un peu mieux que la laine de verre ;
  • enfin, son bilan carbone n’est pas très bon du fait de l’énergie grise consommée.

 

La laine de roche en panneaux, en rouleaux ou soufflée

Pour bien s’utiliser dans pratiquement tous les cas de figure, la laine de roche a cet avantage, à l’image de la laine de verre, de pouvoir s’utiliser dans des présentations très variées.

Ainsi, vous pourrez facilement utiliser :

  • la laine de roche en flocons pour les insuffler dans des combles difficiles d’accès ;
  • la laine de roche en rouleaux pour l’agrafer sous un plancher ou pour la dérouler dans des combles accessibles non aménagés ;
  • la laine de roche en coquille comme isolant d’alimentations en eau ou de conduits de cheminée ;
  • la laine de roche en panneaux pour des cloisons, des murs, des combles aménagés, du sarking ou de l’isolation par l’extérieur.

 

Dans le neuf comme dans la rénovation, la laine de roche trouvera de très bonnes perspectives d’utilisation.

 

Les coefficients d’isolation thermique de la laine de roche

C’est avant tout pour ses performances thermiques que vous utiliserez la laine de roche, même si ses performances acoustiques sont aussi loin d’être négligeables.

Voici donc un comparatif des différentes données de conductivité thermiques des isolants pour mieux comprendre les différences entre chaque, tout en présentant leur chiffre d’énergie grise et leur prix pour obtenir une résistance thermique R de 6 m².K/w.

 

Matériau isolant

Coefficient de conductivité thermique

Energie grise

Prix pour R=X m².K/W

laine de roche

de 0,032 à 0,044 W/m.K

150 kWh/m3

de 20 à 50 €/m² pour R = 6

laine de verre

de 0,035 à 0,039 W/m.K

250 kWh/m3

de 10 à 15 €/m² pour R = 6

laine de lin

de 0,035 à 0,041 W/m.K

48 kWh/m3

20 €/m² pour R = 2,7

laine de chanvre

de 0,039 à 0,060 W/m.K

48 kWh/m3

25 €/m² pour R = 5

laine de coco

de 0,037 à 0,047 W/m.K

230 kWh/m3

30 €/m² pour R = 2,5

laine de bois

de 0,036 à 0,046 W/m.K

161 kWh/m3

de 20 à 30 €/m² pour R = 6

laine de mouton

de 0,035 à 0,045 W/m.K

51 kWh/m3

de 10 à 20 €/m² pour R = 2,8

ouate de cellulose

de 0,038 à 0,042 W/m.K

50 kWh/m3

de 10 à 25 €/m² pour R = 6

polyuréthane

de 0,022 à 0,028 W/m.K

974 kWh/m3

de 20 à 50 €/m² pour R = 6

polystyrène extrudé

de 0,027 à 0,040 W/m.K

795 kWh/m3

de 30 à 40 €/m² pour R = 6,5

perlite exfoliée

de 0,05 à 0,06 W/m.K

230 kWh/m3

5,1 €/m² pour R = 1

vermiculite

de 0,06 à 0,08 W/m.K

230 kWh/m3

5,5 €/m² pour R = 1

liège expansé

de 0,037 à 0,041 W/m.K

450 kWh/m3

80 €/m² pour R = 5

 

 

Elements d’isolation par la laine de roche

Pour mieux comprendre l’apport de la laine de roche dans chaque condition d’utilisation, voici un récapitulatif des différents cas de figure en présentant le conditionnement requis, l’épaisseur nécessaire, le prix au m² et les conseils qui en découlent.

 

  • murs
    Pour l’utilisation de la laine de roche en isolation murale, le mieux est de se doter de panneaux semi-rigides dont la résistance mécanique et la pose verticale seront les meilleures.
    Pour atteindre un coefficient de résistance thermique R de 3,7 m².K/W tel que conseillé, une épaisseur de 14 cm est requise, tandis que 22,5 cm d’épaisseur seront nécessaire pour optimiser les conditions d’isolation murale.
    Il en ressort un tarif, dans ces conditions, allant de 12 à 30 € TTC le m².
    La laine de roche sera une très bonne solution pour vous garantir du froid en hiver. Pour un confort d’été et vous isoler de la chaleur, la solution sera acceptable mais moins bonne que la laine de verre alors que, pour une maison à faible inertie comme le bois, la ouate de cellulose ou la laine de bois seront préférable si vous cherchez à vous isoler de la chaleur.

 

  • combles perdus
    Dans ce cas, vous pourrez opter pour des rouleaux, lorsque l’accès est facile et pour des flocons à insuffler si l’accès est plus complexe. Dans ce cas, l’intervention d’un professionnel équipé d’un matériel approprié sera certainement nécessaire, encore plus que pour la mise en situation des rouleaux. Mais il existe aussi des flocons qui peuvent se répartir au rateau.
    Pour des bonnes conditions d’isolation, il vous faudra 30 cm d’épaisseur, et 40 cm pour de très bonnes conditions. Ce que vous pourrez réaliser avec 2 couches croisées, par exemple, en rouleaux.
    Le prix de cette isolation sera donc comprise, selon cette épaisseur, entre 13 et 16 € TTC le m².
    Comme la précédente, la laine de roche sera particulièrement efficace en hiver mais aussi très bonne en été, même si elle sera légèrement moins bon marché que laine de verre et un peu moins confortable, là aussi, que la laine de bois ou la ouate de cellulose.

 

  • combles aménageables
    Dans des combles aménageables, l’utilisation de panneaux est requise pour une pose rampante laissant place aux aménagements ultérieurs.
    En épaisseur, avec un minimum d’une vingtaine de cm, vous atteindrez un coefficient R de 6 m².KW déjà appréciable. Vous pourrez passer à une épaisseur supérieure pour un confort optimal.
    Le tarif sera alors de 26 à 40 € TTC le m².
    Comme pour les postes précédents, la solution sera parfaite pour l’hiver et acceptable pour l’été, quoique moindre que la ouate de cellulose et la laine de bois, toujours.

 

  • toiture extérieure (sarking)
    Ce sont les panneaux en double densité qui interviendront pour cette isolation qui se place sous la couverture, sur un plateau bois et peut se réaliser aussi en rénovation, mais dans le cas plus intéressant de liaison avec la réfection de la couverture.
    De 22 cm avec un R = 7, à 26 cm, les panneaux pourront donc être fixés facilement et sans poser réellement de problème d’épaisseur puisque la place est disponible sans empiéter sur le volume utile.
    Dans ces différents, le prix sera alors de 50 à 60 € TTC le m².
    Le principe de cette isolation sous toiture est très bon et offre d’excellentes conditions été comme hiver.

 

  • murs extérieurs
    Pour de l’isolation par l’extérieur, c’est aussi la pose de panneaux qui intervient, et également à double densité.
    Compte tenu que la place ne vous est pas compté et que l’épaisseur ne vous fait pas perdre de surface habitable, il est intéressant d’opter pour des épaisseurs de l’ordre de 20 cm au minimum.
    Le prix de cette opération vous coûte alors de 15 à 50 € TTC le m², sur la seule isolation, sans tenir compte de tous les autres accessoires et des finitions, sinon ce prix avoisinera les 200 € TTC tout compris.
    Dans ce cas, la pose de laine de roche est une excellente opportunité, hiver comme été du fait de l’inertie de la construction. Cette solution rivalise généralement avec celle du polystyrène extrudé ou du polystyrène expansé. Pour une solution plus naturelle, la fibre de bois est aussi une solution de remplacement.

 

  • sols
    Coulée dans une dalle béton, vous emploierez des panneaux rigides double densité afin d’éviter le phénomène d’écrasement pouvant intervenir.
    L’épaisseur à prévoir est de 11 à 17 cm, selon le coefficient que vous souhaitez atteindre, de mini à optimal.
    Le prix de cette isolation du sol se chiffrera alors entre 20 et 50 € le m².
    L’autre solution souvent employée, dans une dalle béton, est celle du polystyrène extrudé ou du polystyrène expansé, voire de la fibre de bois.

 

 

Partie à isoler

Produit à utiliser

Epaisseur requise

Prix TTC

murs

panneaux semi-rigides

de 14 à 22,5 cm

de 12 à 30 € le m²

combles perdus

rouleaux ou flocons

de 30 à 40 cm

de 13 à 16 € le m²

combles aménageables

panneaux

à partir de 20 cm

de 26 à 40 € le m²

sarking

panneaux double densité

de 22 à 26 cm

de 50 à 60 € le m²

murs extérieurs

panneaux double densité

à partir de 20 cm

de 15 à 50 € le m²

sols

panneaux double densité

de 11 à 17 cm

de 20 à 50 € le m²

 

 

Si vous vous demandez, en rénovation, quelle partie isoler en priorité, sachez que 30 % des déperditions de chauffage se font par le toit, que 16 % d’entre elles passent par les murs, également 16 % par le sol et 13 % par les ouvertures. Vous savez donc où doit aller votre priorité, ce qui est normal puisque la chaleur commence principalement par monter.

 

L’épaisseur de la laine de roche

Des niveaux de résistance thermique sont requis, que ce soit selon la région, mais aussi selon l’emplacement de cette isolation.

Pour les régions, la première zone (Z1) est définie par ce que l’on pourrait appeler le nord, l’est, et le centre, en comprenant le Massif Central et les Alpes, zone où les plus forts coefficients sont alors requis.

La seconde zone (Z2), très proche en coefficient de la première, comprend un grand ouest, allant des Pyrénées jusqu’à la Bretagne.

Enfin, la troisième zone (Z3), la moins demandeuse en résistance thermique est celle de toute la côte méditerranéenne, la plus chaude naturellement.

 

En fonction de ces zones, voici les coefficients R de résistance thermique demandés lors d’une construction, suite à l’arrêté du 22 mars 2017 :

 

Partie à isoler

Zone 1

Zone 2

Zone 3

Murs donnant sur extérieur et rampants toiture à plus de 60°

2,9

2,9

2,2

Murs donnant sur volume non chauffé

2,0

2,0

2,0

Planchers de combles perdus

4,8

4,8

4,8

Planchers bas donnant sur local non chauffé ou sur extérieur

2,7

2,7

2,1

Rampants toiture à moins de 60°

4,4

4,3

4,0

 

 

Pour mieux apprécier les conditions qui vous permettront d’atteindre ces chiffres, voici un tableau de correspondance entre l’épaisseur réalisable et le coefficient R qui en résulte :

 

Partie à isoler

Epaisseur laine de roche

Résistance thermique R

Combles perdus

16 à 20 cm

4,8

30 cm

7,4

40 cm

10,2

Combles aménagés

20 cm

6,0

22 cm

6,35

Sarking

22 cm

6,2

24 cm

6,75

26 cm

7,3

Murs

7 cm

2,2

12 cm

3,5

14 cm

4,2

16 cm

4,8

Murs par l’extérieur

14 cm

4,0

16 cm

4,5

18 cm

5,0

Sol

7 cm

2,1

11 cm

3,1

15 cm

4,3

17,5 cm

5,0

 

 

Le prix de la laine de roche en fourniture

La laine de roche est, avec la laine de verre, parmi les isolants qui vous revient le moins cher et, dans certains cas, offre aussi de grandes facilités de pose, notamment lorsqu’il s’agit uniquement de la dérouler dans des combles perdus.

D’un prix de l’ordre de 5 à 10 € le m², pour une épaisseur de 100 mm, voici toute une gamme de prix pouvant vous être utile selon l’épaisseur que vous utiliserez et le conditionnement que vous en choisirez :

 

Epaisseur de laine de roche

Prix Panneaux

Prix Rouleaux

Prix Vrac

45 mm

de 4 à 6 € le m²

 

 

2 € les 25 litres

 

4 l/m² en 75 mm

 

14 l/m² en 300 mm

60 mm

de 10 à 12 € le m²

 

75 mm

de 7 à 9 € le m²

 

100 mm

de 8 à 12 € le m²

de 4 à 7 € le m²

140 mm

de 12 à 15 € le m²

 

160 mm

de 15 à 25 € le m²

 

200 mm

de 20 à 25 € le m²

de 8 à 12 € le m²

 

 

Le prix de pose de la laine de roche

La pose de la laine de roche, dans des conditions similaires à la laine de verre également, dépend surtout du conditionnement choisi. En effet, entre de simples rouleaux à mettre en place, des panneaux à fixer ou des flocons à souffler, le travail et, donc, le tarif de pose peut prendre différentes formes.

 

  • Pour les rouleaux, c’est le plus facile puisqu’il suffit de les présenter sur la surface à isoler, souvent un plancher de combles, puis de les dérouler. En général, il faut effectuer deux couches croisées pour être certain de ne pas laisser place au moindre pont thermique.

    En outre, l’une de ces couches doit comprendre un pare-vapeur. Ce pare-vapeur doit toujours être positionné du côté chauffé.
     

  • Pour les flocons, la pose s’effectuera par soufflage, lorsque les combles ne sont pas accessibles, au moyen d’un appareil spécial. S’ils sont accessibles, il est alors possible de se fournir en flocons pouvant être répartis à l’aide d’un simple râteau
     
  • Pour les panneaux, une ossature métallique favorise leur pose. Les panneaux sont ensuite découpés aux dimensions souhaitées et installés au cœur de cette ossature.

 

Confiée à un professionnel, la pose de laine de roche s’établit entre 20 et 50 € le m² en général avec quelques cas exceptionnels comme le sarking ou isolation par la toiture, l’isolation par l’extérieur ou celle d’une dalle.

 

Voici donc un tableau permettant d’estimer les tarifs proposés par un professionnel pour la fourniture et pose de laine de roche :
 

Partie à isoler en laine de roche

R en m².KW

Prix HT en fourniture et pose

Combles perdus

7 à 10

de 20 à 25 € le m²

Combles aménageables / rampants

6 à 8

de 25 à 45 € le m²

Sarking

6 à 8

de 100 à 250 € le m²

Murs par l’intérieur

4 à 6

de 25 à 30 € le m²

Murs par l’extérieur (isolation seule)

4 à 5,5

de 50 à 80 € le m²

Dalle béton

3 à 5

de 50 à 100 € le m²

 

 

  • Bien sûr, ces tarifs ne sont que généraux et l’utilisation d’un conditionnement plutôt qu’un autre peut aussi apporter des nuances parfois importantes dans le prix de pose de la laine de roche.
     
  • Par exemple, le prix de pose d’isolation de combles perdus, chiffrés entre 20 et 25 € le m², ne changera guère que ce soit avec des rouleaux ou avec des flocons par soufflage. Par contre, par épandage, ce prix atteindra plus facilement les 50 € le m².

 

  • Si l’isolation par l’extérieur coûte environ 50 à 80 € le m², elle se rapproche des 200 € le m² lorsque le travail est terminé et recouvert par une armature et un crépi.

 

  • Une isolation des rampants, de 25 à 45 € le m², coûtera de 60 à 120 € le m² si vous comprenez les finitions en placo.

 

  • Si vous voulez vous faire une idée plus générale sur le coût de l’isolation d’une maison, tout compris, pour une surface d’habitation d’environ 100 m², sachez que vous pouvez estimer le budget autour de 3.000 à 10.000 €, sachant que vous risquez, en plus, d’avoir quelques finitions à réaliser ensuite.

 

Et c’est là qu’interviennent les aides que vous pourrez obtenir et qui vous feront heureusement baisser le budget.

 

Les aides financières

La première aide à laquelle vous pouvez avoir accès, sous conditions de ressources, par contre, est celle de l’isolation à 1 €. Elle provient du programme gouvernemental qui s’inscrit dans le cadre du dispositif des Certificats d’économie d’énergie dépendant de la loi du 13 juillet 2005.

Une prime exceptionnelle est proposée aux ménages pour financer des travaux permettant de faire baisser la consommation énergétique et est, pour l’instant, disponible jusqu’au 31 décembre 2020.

Elle concerne l’isolation des combles et planchers bas, là où les déperditions sont les plus ressenties et les travaux doivent être réalisés par une entreprise signataire de la charte. Elle s’adresse aux rénovations de maison dont les travaux sont achevés depuis au moins 2 ans,

Des seuils d’éligibilité sont fixés selon la région (Île-de-France ou non) et selon nombre d’habitants du foyer.

Par exemple, pour un foyer hors Île-de-France de 2 personnes, les revenus doivent être inférieurs à 26923 €, et inférieurs à 32377 € pour un foyer de 3 personnes.

 

Par ailleurs, si les aides sont peu présentes dans de la construction neuve, cette isolation vous permettra essentiellement de réaliser de belles économies de chauffage.

 

Pour les autres cas d’aides d’isolation, en rénovation, vous retrouverez toutes les aides s’adressant aux économies d’énergie, à savoir :

  • le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) ;
  • le programme d’aides ANAH “Habiter mieux” sous conditions de ressources ;
  • les aides des entreprises de fourniture d’énergie ;
  • le coup de pouce économie d’énergie pour les revenus modestes ;
  • éventuellement une exonération de taxe foncière ;
  • un éco-prêt à taux zéro.

 

Toutefois, le travail devra être réalisé par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) mais le coût de son intervention pourrait bien vous revenir moins cher que d’acheter votre propre laine de roche et de la poser par vous-même. Ce professionnel devrait pouvoir vous renseigner et vous aider à obtenir les aides auxquelles vous pouvez avoir droit.

 

Les questions sur la laine de roche

Quelques points supplémentaires méritent d’être vus pour conclure ces renseignements sur le prix de pose de laine de roche.

 

  • Il est important de se doter d’une laine de roche certifiée pour s’assurer qu’elle respecte parfaitement la réglementation et ne présente pas un risque.
     
  • Si vous pensez isoler avec une laine de roche de faible épaisseur par manque de place ou pour éviter de réduire une surface ou un volume habitable, il est conseillé de se tourner vers un autre produit isolant, ne serait-ce que la laine de verre. Vérifiez bien les étiquettes et, notamment, les chiffres de conductivité thermique et de résistance thermique.
     
  • Pensez que le pare vapeur est là pour éviter l’infiltration de la vapeur d’eau et qu’il se positionne du côté chauffé de l’habitation.
     
  • Si votre laine de roche prend l’humidité, l’eau a tendance à prendre la place de l’air dans le produit. Toutefois, elle n’est pas perdue tant qu’elle ne s’est pas écrasée et peut être séchée pour la réutiliser.
     
  • Non seulement la laine de roche résiste bien au feu, mais elle ne dégage pas, non plus, de fumées toxiques.
     
  • Pour éviter les dégâts engendrés par les rongeurs qui pourraient vous faire perdre la qualité d’isolation thermique, du moins en partie, il est important de bien en isoler les entrées possibles.
     
  • Pour éviter le tassement de la laine de roche, il est important de ne pas la piétiner et d’employer la bonne matière au bon endroit, comme les panneaux double densité dans une dalle béton ou sur un mur, par exemple.
     
  • Si des armatures existent pour fixer la laine de roche, c’est pour éviter, par exemple, de la traverser avec des fixations autres qui pourraient créer des ponts thermiques.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.