Le prix de pose d'un faux-plafond

Mis à jour le 25 octobre 2017
Installation de faux plafond en métal
Installation de faux plafond en métal

L’installation d’un faux plafond est une alternative devenue populaire pour diverses raisons. S’il existe différents types de faux plafonds, les déclinaisons variées ont l’avantage de s’adapter à tout type de structure sans dénaturer votre domicile de son style propre.

Trouver les différentes possibilités convenant à votre logement et à vos goûts, ainsi que le prix engendré par de tels travaux sont des informations pour lesquelles nous tentons de vous apporter des réponses dans ce guide.

 

Recevoir 5 devis gratuitement

Le prix en fourniture et pose d’un faux plafond

Un faux plafond offre de nombreux avantages en termes d’isolation thermique et phonique, mais également d’allure esthétique. Notamment utilisé en restauration et en rénovation, il peut également permettre de créer un trompe-l’œil original dans votre salon ou dans toute autre pièce.

Entièrement modulables, les faux plafonds suspendus et les faux plafonds tendus sont les deux catégories existantes. Recouvert de plaques en PVC ou en plâtres, de bois, ou autres, un faux plafond est une solution pratique pour tous les budgets, avec des prix variant entre 15 et 250 € le m².

 

Les différents types de faux plafonds

Le prix d’un faux plafond démontable en plâtre

A installer sur une base en bois, en acier ou en béton, un faux plafond démontable en plaques de plâtre peut être démonté facilement dès que besoin : idéal pour réaliser un branchement par exemple. Il faut compter 15 à 40 euros le m².
Généralement mis en place avec de la laine de roche assurant l’isolation acoustique, cette solution offre de nombreuses possibilités en termes de décoration. Des dalles en bac métallique sont davantage privilégiées pour les espaces professionnels.
Plus compliqués à installer, les lambris bois et les lambris PVC sont également utilisés pour la pose d’un faux plafond démontable. Il faut alors compter 15 à 80 euros le m².

 

Le prix d’un faux plafond fixe en plâtre

A fixer sur une ossature en métal, un faux plafond en plâtre n’est pas démontable. De nombreuses possibilités architecturales deviennent possibles avec un tel procédé, comme les corniches, les voûtes, les plafonds pentus, etc.
Cette solution est la moins chère en termes d’installation de faux plafond. De plus, elle convient parfaitement pour une pièce humide comme une salle de bains. Prévoyez un budget entre 15 et 40 € le m².
Cette solution est notamment utilisée pour la rénovation d’un logement. Un faux plafond en plâtre est facile à poser, ce sont les finitions qui demandent davantage de dextérité : les bandes de joints doivent être posées et poncées correctement pour un résultat sans défaut.

 

Le prix pour un faux plafond en bois de parement

Cet habillage permet de créer une ambiance chaleureuse dans votre domicile avec un vaste choix de déclinaisons possibles. La mise en place d’un plafond suspendu de ce type coûte entre 15 et 80 € le m².

 

Le prix d’un faux plafond en PVC

Facile à laver, le PVC permet de choisir parmi une variété de couleurs et d’aspects imitant le bois ou la pierre par exemple. Il est un élément décoratif d’intérieur contemporain. Il faut compter 20 à 60 euros le m².

 

Le prix d’un faux plafond en métal

Solution privilégiée par les lieux publics et par les particuliers en quête d’une décoration intérieure contemporaine de type loft, un faux plafond en métal est la solution d’habillage la plus coûteuse ; il faut compter 150 à 250 euros le m².

 

Le tarif d’un faux plafond tendu

Composé d’une toile en PVC qui dissimule les défauts du plafond actuel ou diminue la hauteur d’une pièce avec un but esthétique et design, un faux plafond tendu est très rapide à poser. Le budget minimum pour ce type d’installation est de 70 € le m².
En effet, la toile doit être fabriquée sur-mesure. Originale et moderne, une très large gamme de finitions laisse le champ libre en termes de décoration avec des finitions mate, satinée, à motifs, laquée, imprimée, etc.

 

L’intérêt d’un faux plafond

  • Une réduction de hauteur
    La pose d’un faux plafond permet de réduire la hauteur de pièces qui, parfois redimensionnées, apparaissent disproportionnées. Toutefois, il est conseillé de garder 2,3 m de hauteur sous plafond minimum pour ne pas donner l’impression de se sentir écrasé.
    Au passage, ce faux plafond permettra un meilleur éclairage de la pièce en question et créera une nouvelle ambiance, plus cosy.
     
  • Des économies d’énergie
    La pose d’un faux plafond peut aussi être un moyen d’assures des économies de chauffage en optimisant l’isolation, notamment dans les étages supérieurs, les sous-toits.

 

  • Une solution design est esthétique
    La pose d’un faux-plafond est une solution d’habillage idéale si le plafond actuellement présent dans votre habitation est irrégulier ou en mauvais état, un plafond suspendu viendra cacher tous les défauts indésirables..

 

  • Le passage de câbles et fils et l’isolation phonique
    De plus, cette installation génère un espace vide à utiliser pour l’intégration de rampes lumineuses ou d’un plafonnier, par exemple. Un faux plafond permet de faire passer discrètement des fils électriques, de nouvelles canalisations ou encore de mettre en place une isolation phonique.

 

Les erreurs à éviter

● Ne pas coller les plaques de plâtre d’un faux plafond (celles-ci doivent être vissées, avant que des bandes de joints ne soient posées) ;

● Ne pas poser une couche isolante trop épaisse sous des lames de lambris en PVC (au risque que celles-ci se courbent petit à petit et doivent être changées prématurément) ;

● Ne pas être seul pour poser un faux plafond en plaques de plâtre (il est nécessaire d’être au moins deux pour pouvoir fixer les cornières et monter les rails correctement et sans risque) ;

● Ne pas négliger la phase de traitement d’un faux plafond en lambris bois (contre les problèmes d’humidité pouvant engendrer de gros problèmes de moisissures) ;

● Ne pas laisser les têtes de vis dénudées (il faut les recouvrir avec un enduit spécial et appliquer des bandes de joints entre les plaques).

 

Récapitulatif des prix de pose d’un faux plafond

En termes d’isolation et/ou de camouflage, si la pose d’un faux plafond vous attire comme une solution simple pour remettre à neuf votre plafond, il ne faut pas oublier qu’elle nécessite des travaux engendrant le besoin de matériel spécifique, comme un lève-plaque, la présence de professionnels dans la plupart des cas, et un savoir-faire qui viendra compléter la qualité des équipements choisis.

 

Prix des faux plafonds suspendus :

 

Type

Prix

Utilisation

plaques de plâtre

15 à 40 euros le m²

rénovation

bois de parement

15 à 80 euros le m²

ambiance chaleureuse

plaques en PVC

20 à 60 euros le m²

décoration contemporaine

métal

150 à 250 euros le m²

décoration contemporaine de type loft

 

Prix des faux plafonds tendus :

 

Type

Prix

Utilisation

toile PVC

70 euros le m²

décoration moderne