Prix d'une tranchée pour l'électricité, le gaz ou l'eau

Mis à jour le 28 janvier 2019
Aucun vote pour le moment
2019-01-28 13:15:00
Longue tranchée

Latranchéeest nécessaire afin de raccorder sa maison à l’eau, au gaz ou à l’électricité.De 10 à 50 € le mètre linéaire, le prix d’une tranchée varie selon sa profondeur, sa largeur et certaines règles à respecter.

 

Formulez une demande de devis

Les éléments influençant les tarifs

Si le prix moyen va de 10 à 50 € le mètre linéaire, bien sûr, chaque prix de tranchée dépendra de différents critères liés à la caractéristique de cette tranchée. En voici déjà un certain nombre qui vous aideront à mieux appréhender ce que pourrait représenter, dans votre propre chantier, ce tarif:

 

  • La longueur de la tranchée
    Si votre terrain est très grand ou tout en profondeur, voire à l’arrière d’un autre terrain avec chemin d’accès, vous pouvez être amené à faire réaliser une très longue tranchée pour votre ou vos alimentations, que ce soit en gaz, en eau, et/ou en électricité.
     
  • La profondeur du terrassement
    Comme nous le verrons, des profondeurs sont requises pour certaines de ces tranchées et, de plus, il ne faut pas tout mélanger lorsque vous souhaitez alimenter une maison sur un terrain.
    Plus vos tranchées seront profondes, plus il vous faudra, évidemment, payer le prix fort.
     
  • La nature du sol
    Entre un sol ou l’épaisseur de terre est importante et un autre où la roche apparaît très rapidement, la difficulté pour réaliser une tranchée est évidente.
    La dureté du sol demandera plus de temps pour creuser et peut même vous obliger à utiliser des outils spécifiques style marteau-piqueur.
     
  • L’accessibilité au terrain
    Si votre terrain est difficile d’accès ou, pire, si les engins permettant de réaliser ces travaux ne peuvent passer le prix sera encore plus élevé puisqu’il nécessitera une intervention manuelle beaucoup plus longue ou des engins spécialisés adaptés pour mieux entrer chez vous mais peut-être moins performants, ne permettant pas un chantier aussi rapide.
     
  • Le matériel utilisé
    Si ce sujet a plus ou moins été déjà énoncé, il peut aussi provenir du choix du professionnel et du matériel dont dispose ce dernier et qui lui permettra d’effectuer un travail plus ou moins rapide et efficace.
     
  • Le nettoyage du chantier
    si ce nettoyage est à comprendre dans le prix ou si vous souhaitez les conserver, voire les vendre, par exemple, parce qu’il n’y a que de la terre végétale, ce prix pourra aussi se voir gonflé ou, au contraire, diminué.
    Comme il sera aussi plus élevé si, en plus de cette évacuation, le professionnel a du mal à faire entrer son matériel à chaque fois et doit employer des stratégies plus coûteuses.
     
  • Votre région
    Tout simplement parce que le prix d’un artisan n’est pas le même à Lyon, à Bordeaux, à Paris, à Lille, à Guéret, sur la Côte d’Azur ou en région montagneuse, par exemple.
     
  • Le choix d’un professionnel
    Mais aussi parce que, même dans une région, des professionnels ne présentent pas toujours le même prix, selon le nombre d’employés dont ils disposent, selon le matériel qu’ils utilisent, selon la charge de travail qu’ils ont déjà et selon qu’ils sont à proximité de chez vous ou très éloignés.

 

Les normes d’une tranchée

Si vous voulez respecter les normes, ce qui est indispensable pour ne pas avoir de problème, les tranchées doivent respecter certaines règles. En voici quelques-unes que votre professionnel tiendra vraisemblablement compte.

 

  • Les dimensions de la tranchée
    Ces dimensions se caractérisent selon certains critères qui sont: la profondeur de la tranchée, sa largeur et sa longueur.
    Une tranchée dont le prix est généralement donné au mètre linéaire dépendra donc, aussi, de sa largeur et de sa profondeur, des précisions pour lesquelles il vous faudra vous mettre bien d’accord avec la personne qui interviendra chez vous, si vous ne voulez pas d’incompréhensions.
     
  • Installation privée ou publique
    Les normes peuvent varier selon qu’il s’agisse de réseaux d’acheminement ou de réseaux de distribution.
    Il faut cependant savoir que les différents réseaux de distribution doivent être séparés par un minimum de 20 cm. Lorsque ce n’est pas possible, il faut prévoir un fourreau isolant, pour le gaz, notamment. Mais, à chaque extrémité de la connexion, il faudra respecter cette distance de 20 cm par rapport aux câbles électriques, pour les branchements.
    L’eau potable doit être enterrée à une profondeur de 1 m.
    L’assainissement dépend des normes hors gel de la région et de la nature du terrain. Les normes hors gel sont évidemment plus importantes dans le Nord que dans le Sud ou à forte altitude qu’en plaine, par exemple.
    L’électricité, basse ou haute tension, l’éclairage et les télécommunications doivent passer à une profondeur de 60 cm.

    C’est l’arrêté du 2 août 1977 qui régit ces questions de distribution par tranchée du gaz, entre autres, avec une profondeur située entre 0,30 et 0,70 cm qui sera supérieure aux autres distributions. Plus précisément, c’est le cahier des charges de l’Association française du gaz Règlement de Sécurit de la Distribution de Gaz n°4, sous l’appellation «Voisinage des réseaux de distribution de gaz avec les autres ouvrages» qui s’applique, avec un nouvel arrêté en date du 13 juillet 2000. Il se réfère à deux normes distinctes qui sont:

    • La norme NF P 98-331: chaussées et dépendances – tranchées: ouverture, remblayage, réfection;
    • La norme NF P 98-332: chaussées et dépendances – Règles de distance entre les réseaux enterrés et règles de voisinage entre les réseaux et les végétaux.

Il reprend donc cette profondeur minimale de 30 cm et complète avec les obligations pour les passages particuliers nécessitant des plaques, qu’elles soient d’acier ou de protection en polyéthylène.
Il précise aussi que, entre deux réseaux de gaz, une distance minimale de 20 cm doit exister.
 

  • Les couleurs d’avertissement
    Afin de ne pas risquer d’endommager des canalisations ou des réseaux de distribution lors de travaux ultérieurs, notamment, et reconnaître les gaines et canalisations sur lesquelles vous pourriez tomber, des normes de signalisation sont définies. Une signalisation qui se réalise par le biais de grillages en plastique de couleurs variées.
    Ces couleurs conventionnelles sont ainsi de:
    • Bleu pour ce qui est de l’eau potable, qu’elle soit en distribution ou en transport;
    • Rouge pour ce qui est réseaux électriques en basse ou en haute tension;
    • Jaune pour les gaz combustibles en transport et en distribution (concerne également les hydrocarbures liquides et liquéfiés);
    • Marron pour ce qui concerne l’assainissement;
    • Vert pour tout ce qui est télécommunication et vidéo.

 

  • Le remblaiement
    A une hauteur allant à 20 cm par-dessus les gaines et tuyaux, le remblai sera constitué d’éléments suffisamment fins comme de la terre nettoyée de toute pierre ou du sable.
    Par-dessus cette couche de remblaiement, il suffit de réaliser d’autres couches successives et de les damer.
    Il faut cependant noter qu’il est interdit d’utiliser du sable de plage pour réaliser ce remblai.

 

La nature du sol

On a noté que la nature du sol était importante. En effet, le but est de pouvoir travailler ce terrain avec l’aide d’une mini-pelleteuse, comme en possède les terrassiers. Dès lors qu’ils devront utiliser un matériel qu’ils n’ont pas en leur possession, ils devront le louer et ajouter ce surplus à votre facture.
Il en est également ainsi si le terrassier ne peut entrer sur votre terrain avec son matériel, ou si le terrain à creuser est rempli de gravats et déchets qu’il devra auparavant décaper afin de réaliser votre tranchée.

 

Tranchée avec engin ou manuelle ?

Mais, peut-être pire, si vraiment aucun matériel ne peut entrer, s’il doit réaliser cette tranchée à la pioche et qu’il doit y passer 4 ou 5 fois plus de temps, son prix sera multiplié par le même coefficient.

Il se peut même qu’il doive, là aussi, ajouter le prix de location d’un marteau piqueur pour creuser dans la partie la plus rocheuse d’un terrain qui ne résisterait peut-être pas à une pelleteuse, mais résisterait sans doute à une simple pioche.

 

Le prix de la tranchée

Le prix de la tranchée va donc de 10 à 50 € le mètre linéaire, en général, incluant dès lors le creusement, le nivellement de cette tranchée et le nettoyage du chantier par l’évacuation des gravats.

 

Pour se faire une idée du prix de cette tranchée dans des conditions particulières, il faut savoir que le prix du terrassier venant réaliser cette tranchée est de l’ordre de 500 € à la journée ou de 60 € de l’heure. Le temps de son intervention conditionnera donc son tarif si des difficultés sont à prévoir.

 

C’est ainsi que le barème est aussi variable selon le type de tranchée qu’il est amené à réaliser pour vous. On peut alors décliner certains tarifs plus particuliers pour des travaux tels que:

  • Tranchée de 0m70 m de profondeur et de 0m40 de large avec un matériel adapté: environ 10 € le mètre linéaire;
  • Tranchée étroite pour passage de câbles: 3 à 5 € le mètre linéaire;
  • Fouille manuelle en terrain meuble: autour de 40 € le m3.
  • Fouille en masse pour creusement d’une fosse avec évacuation des gravats: environ 8 à 10 € le m3.
  • Evacuation seule des gravats: de 10 à 15 € le m3.

 

Prix du raccordement et remblaiement

A ces prix, devront s’ajouter les passages de gaines et autres tuyaux ainsi que leur raccordement, puis le prix du remblaiement de la tranchée.

Par exemple, le fournisseur de gaz naturel prend généralement un prix de 400 € pour l’alimentation d’une maison lorsque la distance entre le réseau public et la maison est inférieur à 35 mètres.

 

Dans le cas du passage d’un câble électrique dans une gaine, il vous faut prévoir un prix de fourniture et pose, en complément, à la hauteur d’environ 10 € le mètre linéaire.

 

Pour le remblaiement de cette tranchée, voici aussi quelques prix qui vous permettra d’apprécier ce qui vous attend:

  • Travaux de remblayage en général: entre 15 et 50 le m3.
  • Remblaiement avec terre: entre 15 et 25 € le m3.
  • Remblaiement avec sable: entre 30 et 50 € le m3.
  • Remblaiement d’une tranchée, plus généralement: de 30 à 40 € le m3.

 

Délai de raccordement

Pour le délai de raccordement de cette alimentation en gaz, notamment, et cette distance de moins de 35 mètres, le délai demandé est de 6 à 9 semaines. Au-delà de cette distance, il sera de 10 semaines.
Ce délai inclut évidemment un délai d’attente, dont l’accord de la mairie pour les travaux sur la voie publique.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.