Prix d’une porte handicapés avec pose

Mis à jour le 02 décembre 2019
2019-12-02 15:45:00
Porte Handicapée en verre

Vous souhaitez mettre les portes de votre logement aux normes handicapés pour recevoir une personne à mobilité réduite ou pour la location de cette habitation à une PMR ?

Ce guide vous indique les normes à respecter dans un premier temps mais aussi le prix que cela vous coûtera aussi bien en fourniture qu’en main d’oeuvre.

A titre estimatif, compter entre 500 et 3 500 € pour un coût total en pose et fourniture.

 

Vous avez un projet ?

Budget récapitulatif

Nature du matériau

Prix de fourniture

bois

200 à 3 000 €

PVC

300 à 2 000 €

aluminium

800 à 2 500 €

acier

400 à 5 000 €

composite de verre

1 000 à 1 500 €

Nature de la porte

Prix de pose

porte intérieure

200 à 400 €

porte extérieure

200 à 600 €

porte blindée

2 000 à 4 000 €

Dépose

Prix

porte intérieure

100 à 150 €

porte d’entrée

150 à 200 €

 

 

Portes pour handicapés : les normes

Il faut savoir que la pose de porte pour personne à mobilité réduite comporte un certain nombre de normes.

 

Les logements concernés

Les normes sont obligatoires dans tout établissement recevant du public.

Toutefois, dans un logement individuel, la réglementation en matière d’accessibilité et de conformité visant les portes pour handicapés ne sont pas nécessaires sauf dans les situations suivantes :

  • construction d’une maison en vue d’être louée ;
  • construction d’une maison dans le but d’être vendue.

 

En revanche, si vous devez accueillir une personne à mobilité réduite au sein de votre logement, il est fortement conseillé d’équiper ce dernier en conséquence afin de faciliter le quotidien de cette personne.

 

Pour ce faire, voici quelques normes qui simplifieront les déplacements des personnes handicapées au sein de l’habitation afin d’éviter que ces derniers ne deviennent de véritables obstacles.

Les dimensions et les éléments à prendre en considération lors de la pose d’une porte pour handicapé sont décrits dans les postes qui suivent.

 

Dimensions de la porte

Afin qu’une personne à mobilité réduite puisse passer par une porte, il faut prendre en considération le passage nécessaire pour le fauteuil roulant.

 

Pour ce faire, la largeur minimale de la porte doit être de 90 cm et son passage utile de 83 cm en ce qui concerne une porte d’intérieur. En termes de hauteur, elle devra être de 2m04.

Le passage utile correspond à la largeur disponible une fois que la porte est ouverte.

Pour une porte d’entrée pour PMR, les dimensions sont sensiblement supérieures.

La largeur doit être de 93 cm pour une hauteur de 2m15.

 

Dimensions de l’espace de manoeuvre

Il ne faut pas oublier que le déplacement d’une personne en fauteuil roulant nécessite un certain espace autour de la porte.

Il est indispensable de prévoir un espace suffisant afin de pouvoir manoeuvrer sans encombre.

De ce fait, aucun obstacle ne doit être à proximité de la porte.

La largeur nécessaire est la même que le passage dit “utile” de la porte.

De plus, il faudra observer une longueur minimale d’1m70 dans le cas où l’ouverture de la porte se fait en poussant et, au minimum 2m20 si la porte s’ouvre en tirant.

 

Emplacement de la poignée / serrure

Il faut également penser, du fait que la personne en fauteuil roulant est assise, que cette dernière doit pouvoir accéder facilement aussi bien à la poignée de la porte qu’à la serrure et ce, sans devoir fournir un effort inouï tout en restant également accessible pour une personne valide.

 

Ces réglementations permettent aux personnes handicapées de pouvoir ouvrir les portes de façon autonome, en particulier pour les personnes ayant des difficultés de préhension.

Pour poser une poignée répondant aux normes PMR de la Loi Handicap du 11 février 2005, il faut respecter les critères suivants :

  • poignée facilement préhensible : éviter les formes de type “bouton” et préférer les poignées à clencher de haut en bas sans que l’effort à fournir pour l’actionner soit supérieur à 5 kg ;
  • poignée installée au minimum à 40 cm d’un obstacle ;
  • serrure positionnée au minimum à 30 cm de toute encombre.

 

La nature des portes pour handicapés

Les portes pour handicapés peuvent se matérialiser sous 2 formes principales que sont :

  • la porte d’entrée pour handicapé
  • la porte d’intérieure pour handicapé

 

Comme vu précédemment dans l’article, en fonction du modèle de porte à installer, cette dernière ne disposera pas des mêmes normes en termes de dimensions.

 

Il faudra également prendre en considération le sens d’ouverture de la porte qui peut alors être tirant ou poussant.

Selon ce paramètre, l’espace de manoeuvre à respecter ne sera pas le même.

Lorsque la porte se tire pour l’ouvrir, un espace d’encombrement plus important est alors nécessaire afin de pouvoir avoir assez de recul de manière à laisser la place pour avancer et reculer le fauteuil pour ouvrir la porte et entrer.

 

Cela est bien entendu valable pour les portes d’entrée comme pour les portes intérieures.

 

Ces types de portes sont les plus courants.

Toutefois, il est aussi possible de trouver :

  • des portes pour les ascenseurs : dans les lieux publics comme au sein des habitations individuelles, il est possible de trouver des ascenseurs. Ces derniers doivent aussi être en conformité aux normes PMR.

Pour ce faire, il faut que les boutons d’appel soient au maximum à une hauteur d’1m30, que la porte soit d’une largeur minimum de 80 cm et la cabine d’un mètre de large sur 1m30 de profondeur.

  • des portes de douche : les douches aussi se doivent d’être adaptées aux personnes à mobilité réduite. Ainsi, les portes de douches doivent s’ouvrir sur un espace minimum de 80 cm de large sur 1m30 de profondeur.

 

Porte pour handicapés : prix selon les matériaux

En termes de fournitures, il faut savoir qu’une porte PMR peut se trouver sous différents matériaux.

Ainsi, selon l’esthétique et le rendu souhaités, il sera possible de se tourner vers un modèle :

  • en bois ;
  • en PVC ;
  • en aluminium ;
  • en acier ;
  • en composite de verre.

 

Voici un aperçu des tarifs pour une porte PMR en fonction de son matériau de fabrication :

 

Nature du matériau

Prix de fourniture

bois

200 à 3 000 €

PVC

300 à 2 000 €

aluminium

800 à 2 500 €

acier

400 à 5 000 €

composite de verre

1 000 à 1 500 €

 

 

Prix de pose d’une porte pour handicapés

En termes de pose, il est possible selon la configuration, d’effectuer deux types d’installation.

Ainsi, il sera possible de poser la porte pour handicapés en rénovation ou bien en construction neuve.

L’installation lors de la construction est bien évidemment moins élevée car il est possible d’adapter les ouvertures de portes en fonction des dimensions aux normes PMR.

 

A contrario, en rénovation, pour la pose d’une porte pour handicapés, il faudra dans un premier temps déposer l’ancien modèle et en règle générale, effectuer un agrandissement de l’ouverture.

 

Dépose

Prix

porte intérieure

100 à 150 €

porte d’entrée

150 à 200 €

 

En ce qui concerne l’installation à proprement parler, il faudra compter :

  • entre 200 et 400 € de main d’oeuvre pour la pose d’une porte d’intérieure ;
  • entre 200 et 600 € de main d’oeuvre pour la pose d’une porte d’entrée ;
  • entre 2 000 et 4 000 € de main d’oeuvre pour la pose d’une porte d’entrée blindée.

Généralement, plus vous aurez de portes à poser, plus le tarif de l'artisan par porte sera dégressif.

 

Les aides financières

L'aménagement d’un logement pour permettre une meilleure accessibilité à une personne à mobilité réduite a un coût non négligeable.

La pose de porte en fait bien évidemment partie.

 

En passant par un professionnel pour la pose et l’achat des fournitures, vous pourrez bénéficier d’une réduction du taux de TVA.

De ce fait le taux retenu sera alors de 10 %.

 

En sus, sachez que la personne reconnue handicapée a le droit à un certain nombre d’aides financières afin d’aider au financement de ces aménagements spécifiques.

Les aides suivantes pourront être demandées sous condition d’éligibilité :

  • allocation aux adultes handicapés ;
  • crédit d’impôt sur le revenu ;
  • prestation de compensation du handicap ;
  • complément de ressources ;
  • majoration pour la vie autonome.

 

Afin de pouvoir bénéficier de ces aides, le mieux est de se rapprocher de la Maison Départementale des Personnes handicapées ou bien de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.