Prix d'une peinture de meubles (cuisine, …)

Mis à jour le 20 mai 2019
Moyenne : 5 (1 vote)
2019-05-20 09:15:00
Meubles de cuisine peints en bleu turquoise

Vous voulez changer le look de votre intérieur, vous voulez seulement intégrer un meuble dans votre décor, le prix d’une peinture de meubles, de 800 à 1.200 € pour une cuisine de 10 m², de 100 à 120 € le m² pour les autres mobiliers, réalisée par un professionnel, vous apportera une esthétique nouvelle. Comprendre comment faire, quelle peinture utiliser, quelle précaution prendre selon sa finition vous aidera à ne pas faire d’erreur.

 

Vous avez un projet ?

Récapitulatif

Les produits de traitement pour meubles

Prix en fourniture

sous-couche

25 € le litre, soit environ 2 € le m²

décapant

20 € le litre, 5 m² par litre et par couche

décireur

20 € le litre, 5 à 8 m² par litre et par couche

résine pour meuble

environ 25 € les 250 ml, avec 4 m² par kg

résine de finition

environ 30 € les 300 ml, avec 4 m² par kg

vernis relooking

40 € le litre soit environ 5 € le m²

peinture pour meuble

30 à 50 € le litre, soit environ 3 à 5 € le m²

bombe de peinture pour meuble

de 10 à 15 € la bombe, soit environ 4 à 5 € le m²

teinte pour meuble

de 20 à 25 € le litre, soit environ 2 € le m² par couche

cire antiquaire

40 € le litre, soit environ 4 € le m²

huile pour meuble

30 € le litre, soit environ 3 € le m²

 

 

 

Type de travail

Prix en fourniture et pose

tarif général

de 100 à 120 € le m²

meubles de cuisine de 10 m²

de 800 à 1.200 €

buffet bas 3 portes

de 300 à 500 €

table

de 200 à 400 €

chaise

de 60 à 120 €

commode 4 tiroirs

de 300 à 400 €

armoire ou enfilade 4 portes

de 500 à 700 €

 

 

Les différentes peintures

La peinture joue évidemment un rôle essentiel dans le relooking de vos meubles quels qu’ils soient. Cependant, il existe tellement de sortes de peintures qu’il est parfois difficile de s’y retrouver entre tous les modèles.
 

Voici donc les premiers principes qui vous guideront dans ce choix :

  • elle doit être choisie selon sa matière, bois, métal, plastique, formica… ;
  • elle est choisie intérieure ou extérieure selon que votre meuble sera en intérieur ou sur une terrasse, par exemple ;
  • elle sera lessivable ou non selon qu’il s’agit d’une meuble de cuisine ou d’un meuble décoratif ;
  • elle sera brillante, mate ou satinée, selon votre désir ;
  • il vous restera encore à choisir la couleur.

 

Vous trouverez donc ces différentes sortes de peinture qui ont, chacune, leurs propres caractéristiques :

 

  • la peinture glycéro
    Elle a pour avantage de très bien tenir et de pouvoir être exposée aussi à l’humidité sans risque.
    Par contre, comme il s’agit d’une peinture à l’huile, il faut bien protéger tout l’environnement car les taches sont plus difficiles à enlever.
    Il faut aussi être encore plus soigné dans la mise en œuvre d’une telle peinture car les reprises sont plus difficiles.
    De plus, l’odeur est assez prenante et entêtante, mieux vaut choisir la pièce où vous réalisez cette peinture pour ne pas être incommodé.
    Le temps de séchage est plus long.
     
  • la peinture acrylique
    La peinture à l’eau est aujourd’hui largement privilégiée. Elle n’est pas nocive au niveau de l’odeur et plus facile à passer.
    Elle est plus vite sèche et votre mobilier sera rapidement utilisable.
    Prévue avec un film protecteur elle reste désormais lessivable et protégée contre l’humidité.
     
  • le vernis relooking
    Cette peinture acrylique spéciale nécessite plusieurs couches.
    Elle permet un travail à la fois d’accroche sur les différents supports, que votre meuble soit verni, qu’il soit lasuré, que ce soit un placage, un mélaminé, un OSB, un stratifié ou un médium. Aucun travail de décapage n’est alors nécessaire, si ce n’est un nettoyage préalable.
    Avantage et inconvénient, sa parfaite opacité fera disparaître la veine de votre bois, ce qui pourra vous gêner si vous voulez faire ressortir la nature d’un joli bois mais vous arrangera dans le cas d’un stratifié ou autre.
     
  • la résine
    Son principal inconvénient est d’être plus cher que les autres produits, la résine sera alors utilisée avec parcimonie.
    Elle offre cependant une très belle finition capable de totalement moderniser un meuble.
    Disposant d’un vernis de finition, elle peut alors prendre un aspect mat, satiné, semi-brillant, brillant ou ultra-brillant.
     

Attention quand même car les meubles cirés représentent une exception et, quelle que soit la finition qu’ils recevront, ils devront tout d’abord être décirés avant, tout comme les meubles huilés devront être poncés avant d’être peints. Ils devront aussi recevoir une sous-couche qui leur permettra de mieux accrocher cette peinture.

 

Quelques conseils pour la peinture

Dans le cadre de peinture, certaines précautions et certaines techniques doivent être connues afin de ne pas faire n’importe quoi.

 

  • Dans le cas d’utilisation d’une peinture acrylique, c’est-à-dire à l’eau, il sera sage d’utiliser, au préalable, une sous-couche qui favorisera la bonne prise de la peinture, ensuite. Après la peinture du meuble, un vernis sera également souhaitable afin de protéger la ou les couches de peintures réalisées et de rendre le meuble lessivable.
     
  • Peindre un meuble en plus clair qu’il ne l’était à l’origine est délicat et il faudra toujours plus de couches de peinture que pour le peindre en plus foncé. Là aussi, une sous-couche favorisera le travail à réaliser.
     
  • La peinture d’un meuble n’est pas seulement changer sa couleur, elle peut aller beaucoup plus loin en lui changeant son aspect et lui donner un effet métal, par exemple.
     

Réglementation

C’est un chapitre que l’on ne s’attend pas forcément à trouver ici, et pourtant le décapage de meubles peut faire face à certaines toxicités. Il faudra donc être vigilant sur les produits employés, d’une part, certains anciens produits n’étant plus dans le commerce mais pouvant encore être en votre possession et, d’autre part, certaines anciennes peintures pouvant contenir des produits nocifs tels que le plomb, pour n’en citer que le plus connu.

Aussi, les résidus de ces décapages ne devront pas être mis dans une poubelle traditionnelle mais déposés en déchetterie avec les précautions d’usage.

 

Relooking ou rénovation

Cette peinture de meuble peut vous permettre de le sauver alors qu’il a été abîmé ou le remettre au goût du jour. Elle peut aussi vous permettre de mieux l’associer à une pièce pour laquelle il n’était pas prévu.

 

Ce sera le cas pour une chaise, pour un fauteuil, pour une table, un bureau, une armoire, un buffet, un lit, mais aussi toute une cuisine.

De plus, tout ce qui s’applique à votre mobilier, peut aussi s’appliquer à un escalier, à une rambarde et, pourquoi pas, à des poutres, parfois à des parquets.

Cette peinture s’accompagne, très souvent, d’un relooking plus complet passant par les poignées de placard ou par le revêtement des chaises ou des fauteuils.

 

Evidemment, la plupart du temps cette peinture fait plus suite à une volonté de relooking afin de l’insérer dans une vision plus moderne de votre intérieur car, aujourd’hui, tout ce mobilier bois qui faisait fureur dans des finitions naturelles fait place à des couleurs plus neutres faisant disparaître l’aspect sombre de cette matière. La mode est à l’upcycling, une récupération des objets qui permet de le revaloriser. C’est ainsi que vous pourrez, dès lors :

  • redonner toute sa valeur à un meuble qui en avait totalement perdu ;
  • conserver un meuble qui vous tenait à cœur, parce qu’il vous avait été offert par une personne qui vous est chère, parce que c’était le premier que vous aviez acheté, ou parce qu’il représente une période heureuse de votre vie ;
  • avoir un meuble moderne à moindres frais et de meilleure qualité en vrai bois solide ;
  • léguer ce meuble, plus tard, à la génération suivante parce que sa qualité de bois lui permettra une belle durée de vie.

 

Matière du meuble

Mais un meuble n’est pas que bois, il peut aussi contenir des parties métalliques, voire être totalement en métal, comme certaines armoires vestiaires, ou en plastique, comme des tables ou des chaises de jardin.

 

  • mobilier en bois
    C’est le cas le plus fréquent et la plupart des peintures sont alors envisageables sur cette matière, en tenant compte des particularités de chaque puisque le bois peut aussi bien comprendre le bois brut, que le bois laqué, celui qui est ciré, du bois huilé, du placage, du medium, de l’OSB, etc. Des consignes particulières peuvent donc être à prendre en compte.
    Il est donc préférable de choisir une peinture spéciale pour meubles.
     
  • mobilier en métal
    Il peut concerner aussi bien du mobilier d’intérieur, certaines armoires, malles, etc., que du mobilier d’extérieur, tables et chaises de jardin.
    Des peintures pour meubles en métal existent.
    Le passage d’une peinture antirouille peut être essentiel dans le cas d’un meuble appelé à être installé à l’extérieur ou dans une pièce humide.
    Il est également très difficile de ne pas laisser paraître les coups de pinceau. Aussi, pour éviter cela, la peinture à la bombe d’un meuble est souvent préférable, à moins d’être bien équipé et de pouvoir la réaliser au compresseur.
     
  • mobilier en plastique
    Le plastique est la matière la plus délicate à peindre ou, du moins, qui conserve le moins bien sa peinture. Ce qui est encore plus vrai lorsque le plastique est relativement souple.
    Une sous-couche est absolument indispensable pour que la peinture accroche parfaitement. Les peintures latex ou glycéro sont celles qui tiennent le mieux sur le plastique. De la même façon que pour le métal, il existe des bombes de peinture spécialisées pour cette matière qui permettent d’éviter les traces de pinceau.

 

Les différents types de travaux sur le bois

Il existe tout un panel d’interventions sur le mobilier bois qu’il faut connaître pour réaliser une rénovation de qualité :

 

  • la réparation du meuble
    Si votre meuble présente des éraflures que vous souhaitez camoufler, il est alors possible de poncer l’ensemble pour que le bois reprenne un aspect lisse.
    • Toutefois, dans le cas de trou ou de fissures, voire d’éraflures plus profondes, il vous faudra plutôt penser à un enduit de rebouchage pour éliminer tous ces défauts. Ce sera aussi le cas pour des défauts sur des moulures qu’il est alors difficile de faire disparaître.
    • La pâte à bois peut aussi vous permettre de rattraper ces imperfections et aura aussi l’avantage, une fois sèche, de pouvoir être poncée comme du bois. Elle a un autre attrait, elle peut parfaitement se marier avec la teinte de votre bois si vous ne souhaitez pas le peindre ensuite, mais le laisser dans son ton d’origine.
    • La résine peut aussi être utilisée et le sera notamment pour des reprises plus importantes comme un angle de meuble puisqu’elle permet des rebouchages jusqu’à 3 mm d’épaisseur. Elle peut aussi être poncée et pourra ensuite être peinte, teintée, vernie, etc.
    • Il existe aussi la solution du rebouche-bois qui offre, alors, la possibilité de reboucher sur 1 cm d’épaisseur. L’autre intérêt de ce rebouche-bois est d’accepter des supports aussi divers que le bois, le métal, le plâtre, etc. Il est ensuite possible de le peindre.

Une précaution, toutefois, si votre meuble présente des trous, que ce soit suite à l’attaque de vers ou, encore plus grave, de termites, il ne faut pas oublier la première précaution qui est de traiter votre meuble.
La résine, par exemple, coûte autour de 30 € les 300 ml et permet de couvrir 4 m² avec 1 kg.

 

  • le décapage du meuble
    Un décapant est parfois nécessaire, par exemple si des couches successives de peinture ont été passées et que les enlever naturellement représenterait un travail de titan ou que le poncer pourrait s’avérer délicat à cause de l’irrégularité de ces couches ou de celle du meuble lui-même.

Mais ce produit de décapage ne devra pas être utilisé dans vos pièces de vie. Un garage ou un atelier est nécessaire. Il vous faudra aussi une bonne protection. Il vous faudra également protéger les parties qui ne doivent pas être décapées, comme les mécanismes (serrures, gonds) ou les autres ferronneries.
Il faut aussi passer le décapant, le laisser agir selon les consignes du produit, puis retirer toute la matière qui s’est alors ramollie, d’anciennes couches de peinture. Il est alors possible de le faire à l’éponge, pour les surfaces planes ou à la brosse pour des moulures.

Un décapant bois coûte autour de 20 € le litre et permet de réaliser 5 m² par couche.
 

  • le décirage du meuble
    Le meuble ciré acheté en brocante ne convient plus dans votre décoration intérieure ? Il est alors possible de le moderniser mais il vous faudra, en premier lieu, le décirer.
    Cependant, il existe plusieurs façons de décirer, selon qu’il est seulement question de supprimer une cire ou de décrasser le meuble, en même temps.
    A noter que, si le décapant enlève les taches de peinture, il n’est pas conçu pour la cire et qu’il vous faudra, dans le cas présent, utiliser un décireur pour les cas les plus simples ou une “popote de décrassage” lorsque, à cette cire, viennent s’ajouter certaines taches.
    Il est aussi possible, dans certains de ces cas, qu’une laine d’acier soit également nécessaire pour supprimer des taches qui se seraient imprégnées dans le bois, plus profondément.
    Un décireur coût autour de 20 € le litre et permet de réaliser entre 5 et 8 m² par litre et par couche.
     
  • le ponçage du meuble
    Le ponçage pourra se réaliser à la machine, pour de grandes surfaces de meubles, comme le mobilier de cuisine, mais sera encore mieux pour ceux qui auront la possibilité de le faire ou de le faire réaliser à la main, de façon plus précise. Un papier au grain 80 ou 120 sera parfait.
    Le ponçage doit être effectué de façon régulière et sans appuyer pour ne pas encrasser. Toutefois, le ponçage n’est pas là pour remplacer le décireur ou le décapant, mais pour intervenir sur un bois brut ou déjà traité auparavant avec ces produits.

 

Les produits de traitement pour meubles

Prix en fourniture

sous-couche

25 € le litre, soit environ 2 € le m²

décapant

20 € le litre, 5 m² par litre et par couche

décireur

20 € le litre, 5 à 8 m² par litre et par couche

résine pour meuble

environ 25 € les 250 ml, avec 4 m² par kg

résine de finition

environ 30 € les 300 ml, avec 4 m² par kg

 

 

Après toutes les étapes de préparation de votre meuble, se profilent les étapes de finition pour lui donner l’allure finale souhaitée. Vous aurez alors ces différentes opportunités qui s’ouvriront à vous :

 

  • la teinte du meuble
    La teinte d’un meuble permet d’en conserver l’allure mais d’en modifier légèrement la couleur initiale. C’est le cas, par exemple, pour donner un effet cérusé à un meuble qui sera déjà plus moderne que la cuisine en chêne doré d’origine.
    Dans ce cas, l’utilisation d’une brosse en acier dans le sens du bois permettra de légèrement marquer votre meuble avant de lui apporter la teinte. Lorsque vous essuierez légèrement le meuble, avant séchage complet, la teinte imprégnée dans les rainures restera et celle en surface s’atténuera un peu.
    Il est possible de le faire en blanc ou dans différentes couleurs pâles, tout comme il est aussi possible d’apporter un effet patiné décoratif, un effet vieilli ou un effet décoratif, selon les produits utilisés.
    Il faut prévoir de 20 à 25 € le litre, soit autour de 2 € le m² par couche.
     
  • la peinture du meuble
    Vous choisirez votre peinture selon que le meuble ira en intérieur ou en extérieur, voire dans une pièce humide, en intérieur (meuble de cuisine ou de salle de bains / salle d’eau) pouvant être exposé aux projections d’eau.
    Vous choisirez aussi les couleurs selon vos goûts ou selon les tendances actuelles. Certains apporteront une couleur flashy pour apporter un peu de chaleur et de diversité dans un intérieur très clair par ailleurs, au niveau des murs et des sols, d’autres préfèreront des finitions blanches et jouer plus sur les accessoires comme les boutons de portes, ou des coussins colorés.
    De 30 à 50 € le litre, elle vous coûtera de 3 à 5 € le m².
     
  • cirer un meuble
    Cirer un meuble est une opération qui peut aussi bien se réaliser sur un meuble neuf que sur un ancien. Dans ce cas, vous conservez la présentation du bois et vous lui ajoutez une action nourrissante.
    Vous pourrez aussi bien avoir une teinte naturelle ou légèrement foncer la couleur initiale, par exemple pour unifier la présentation de différents meubles issus d’essences différentes.
    Bien entendu, la cire possède aussi cet effet parfumé qui embaume les narines.
    Il est aussi possible de customiser un meuble avec de la cire, selon la cire choisie, certains modèles proposant des effets blanchis, chromés, etc.
    Vous pourrez aussi trouver des cires vernies pour mieux protéger votre meuble dans une pièce d’eau. La cire peut donc avoir un effet protecteur.

La cire des antiquaires coûte environ 40 € le litre et revient autour de 4 € le m².

 

  • huiler un meuble
    Contrairement à la cire, l’huile nourrit le bois en profondeur. Elle conserve toute son origine et sa présentation au bois.
    Elle peut être incolore ou teintée et posséder des effets mats ou cirés, mais il sera plus difficile, ensuite, d’en changer l’aspect puisque le bois est totalement imprégné de cette huile et, même en ponçant, vous ne pourrez pas vous en défaire.
    Par contre, l’intérêt de l’huile est de nécessiter bien moins d’entretien qu’un bois ciré.
    Pour un tarif d’environ 30 € le litre, elle vous revient en fait autour de 3 € le m².
     
  • vernir un meuble
    L’effet vernis peut être décoratif. Là encore, vous aurez le choix entre le satiné, le brillant et le mat, mais aussi le ciré, le laqué ou le métallisé. C’est une finition qui protège votre meuble, non plus en profondeur, mais en surface.
    Il a aussi l’avantage de conserver le bois dans sa présentation naturelle si vous le souhaitez, mais aussi de vous permettre d’utiliser une laque de couleur.
    Un meuble laqué donne plus de profondeur à votre espace et l’effet de brillance offre une impression de renvoi de la lumière.

A environ 40 € le litre, comptez sur un tarif d’environ 5 € le m².
 

Les produits de finition pour meubles

Prix en fourniture

vernis relooking

40 € le litre soit environ 5 € le m²

peinture pour meuble

30 à 50 € le litre, soit environ 3 à 5 € le m²

bombe de peinture pour meuble

de 10 à 15 € la bombe, soit environ 4 à 5 € le m²

teinte pour meuble

de 20 à 25 € le litre, soit environ 2 € le m² par couche

cire antiquaire

40 € le litre, soit environ 4 € le m²

huile pour meuble

30 € le litre, soit environ 3 € le m²

 

 

Lorsque vous avez terminé de travailler votre meuble, il vous restera encore à vous occuper de son entretien.

  • S’il est verni, les taches, traces de doigts et autres seront supprimées à l’éponge légèrement humide ou à l’aide d’un produit non agressif. S’il est rayé, il vous faudra utiliser un feutre spécial retouches.
  • S’il est huilé, de la même manière l’éponge humide permettra de nettoyer les taches. Un passage d’huile pourra venir en complément afin de rénover un peu le meuble.
  • S’il est ciré, un chiffon doux devrait suffire à l’entretenir et éviter l’encrassement. Une nouvelle couche de cire pourra aussi compléter celle qui commence à se résorber. Si nécessaire, il est possible de le décirer pour le rénover totalement.
  • S’il est peint, il peut aussi être débarrassé de la plupart des taches avec une éponge humide. Un produit d’entretien pourra venir à bout des principales taches. Là encore, il faut éviter l’emploi de produits agressifs ou autres produits javellisants. Pour le rénover si des taches ou des traces ne peuvent pas disparaître, un abrasif à grain fin permettra un léger ponçage avant de repasser une couche de peinture.

 

Quelques phases complémentaires du déroulement

  • la préparation du meuble
    Si le meuble est déjà peint, il faudra absolument faire disparaître toutes les peintures écaillées, elles ne permettent pas de réaliser une nouvelle peinture qui puisse tenir.
    Le meuble doit être parfaitement propre avant d’être traité d’une façon ou d’une autre. Le savon noir ou les cristaux de soude permettent de le décaper.

 

  • les sous-couches
    Si une sous-couche est nécessaire, elle sera réalisée en deux passes. Chaque passe sera réalisée tout d’abord au pinceau, avant d’être égalisée avec un rouleau fin.

 

  • la peinture
    Le rouleau sera privilégié et un pinceau fin sera utilisé pour les parties plus difficiles à effectuer au rouleau, comme des moulures, certains angles, etc.
    Il faut commencer par un angle et passer le rouleau par bandes juxtaposées.
     

Le prix d’une peinture de meubles

Faire appel à un professionnel est plus sûr lorsque vous ne vous sentez pas habile avec toute cette rénovation et vous évitera de faire perdre vos meubles ou, du moins, du produit puisque vous pourriez être amené à défaire tout ce que vous avez fait.

 

Voici donc quelques exemples de tarifs proposés par des professionnels, sachant que la demande de devis vous permettra d’avoir un prix précis qui tiendra compte du travail exact que vous désirez :

 

Type de travail

Prix en fourniture et pose

tarif général

de 100 à 120 € le m²

meubles de cuisine de 10 m²

de 800 à 1.200 €

buffet bas 3 portes

de 300 à 500 €

table

de 200 à 400 €

chaise

de 60 à 120 €

commode 4 tiroirs

de 300 à 400 €

armoire ou enfilade 4 portes

de 500 à 700 €

 

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.