Prix d'une clôture en bois

Mis à jour le 02 décembre 2019
2019-12-02 06:45:00
Clôture en bois

Le prix d’une clôture en bois peut varier selon son style, sa hauteur, le choix de l’essence ou la morphologie du terrain.

Une enveloppe de 50 à plus de 300 € le mètre linéaire peut alors être nécessaire pour la fourniture et pose par un professionnel.

Pour avoir des précisions sur ces tarifs, ou connaître les démarches éventuelles à effectuer, la suite vous sera certainement très utile.

 

Vous avez un projet ?

Budget récapitulatif

Modèle de clôture

Prix en fourniture

bois lames ou panneaux

de 30 à 200 € le mètre linéaire

claustra ou palissades

de 30 à 100 € le mètre linéaire

composite

de 100 à 180 € le mètre linéaire

bois blanc

de 30 à 100 € le mètre linéaire en 1,50 m haut

bois exotique

de 100 à 150 € le mètre linéaire en 1,50 m haut

chêne ou châtaignier

de 100 à 200 € le mètre linéaire en 1,50 m haut

 

 

Les obligations

Se lancer dans la clôture d’un terrain est une opération qui ne se réalise pas sans respecter les règles d’urbanisme en vigueur. Et elles sont diverses, que ce soit pour respecter, notamment les limites de propriété par rapport à vos voisins, ou encore celles par rapport à la voie publique ou, aussi, les éventuels règlements de lotissement et autres autorisant ou limitant certaines clôtures.

En effet, si le droit de clôturer est certain, il peut aussi avoir ses contraintes, que ce soit en termes de hauteur, de matériaux, de couleur ou de présentation.

 

Il est donc plus prudent, en tout état de cause, de se rapprocher des services d’urbanisme de votre localité de construction et de consulter le cahier des charges de lotissement si vous en posséder un.

 

C’est l’article R 421-12 du Code de l’urbanisme qui régit la construction d’une clôture. Il définit qu’une déclaration préalable de travaux doit être effectuée :

  • à proximité d’un site classé ou en instance de classement ;
  • dans le périmètre d’un site patrimonial classé ;
  • dans un secteur délimité par un PLU ;
  • dans une commune qui a décidé cette obligation de déclaration.

Cette réglementation ne s’applique pas à tout ce qui est naturel, agricole ou forêt.

Le délai d’instruction est alors de 30 jours, voire de 60 jours lorsque le dossier passe aussi par les Bâtiments de France, pour tout ce qui est lié au patrimoine et aux sites classés.

 

En dehors de toute règle établie par un cahier des charges, voici ce que vous devez respecter comme hauteur de construction de clôture :

  • une hauteur de 2,60 m maxi dans le cas d’une commune de moins de 50.000 habitants ;
  • une hauteur de 3,20 m maxi pour une commune de 50.000 habitants ou plus.

 

L’autre question est celle de l’emplacement exact de votre clôture par rapport à la limite séparative. Et la réponse dépend de votre arrangement avec votre voisin :

  • soit vous la réalisez en accord avec le voisin et avec partage des frais, moyennant quoi vous pourrez la placer sur la limite séparative précise des terrains, l’entretien revenant aussi à chacun, pour son côté respectif ;
  • si aucun arrangement n’a été trouvé ou si vous ne comptez pas négocier avec votre voisin, vous devrez la réaliser sur votre propriété et l’entretenir.

 

Le rôle de la clôture

Clôturer un terrain, c’est délimiter l’espace qui vous appartient. Cependant, cette clôture peut prendre différentes présentations selon ce que vous en attendez.

 

Si vous clôturez dans un esprit sécuritaire, le choix de la clôture sera double, selon sa hauteur, bien sûr, et selon le type de clôture (ajourée, etc.).

Vous pouvez en effet :

  • souhaiter éviter que vos enfants en bas âge ne se rendent sur la route à proximité, moyennant quoi vous n’aurez pas besoin d’une grande hauteur de clôture ;
  • éviter à vos animaux de sortir de votre propriété, et il vous faudra alors tenir compte de leur aptitude à sauter au-dessus ou à gratter en dessous (il vous faudra alors certainement une semelle béton) ;
  • limiter la vue sur votre propriété parce que vous avez une piscine ou que vous voulez déjeuner tranquillement sur votre terrasse sans être à la vue de tous, moyennant quoi la hauteur dépendra de la situation de votre propriété (surélevée ou en contrebas), et du voisinage (maison basse, maison à étage, etc.) ;
  • limiter les risques d’effraction de votre propriété.

 

Il est donc nécessaire de bien savoir à quel type de sécurité vous entendez répondre ou si vous désirez seulement une clôture esthétique. Tout en prenant en compte les dimensions de votre terrain.

En effet, un terrain de petite surface vous donnera l’impression d’être enfermé si vous le clôturez de façon très haute, et vous pourrez aussi perdre la vue sur un environnement parfois intéressant, à proximité d’une rivière, d’un lac, de la mer, des monts, etc.

 

Enfin, le prix sera certainement un élément tout aussi décisif dans votre choix et vous devez aussi définir un budget que vous êtes disposé à y consacrer.

 

Les avantages et inconvénients du bois

Pour présenter les avantages et inconvénients du bois dans une clôture, un tableau sera plus simple et plus parlant que tout un texte :

 

Avantages

Inconvénients

  • une clôture bois peut être très design
  • elle est chaleureuse
  • elle se confond parfaitement avec la nature
  • le bois est indémodable et peut prendre beaucoup d’apparences
  • il peut se marier avec tous les styles
  • il peut être peint ou verni
  • il peut être durable si vous choisissez des essences résistantes
  • il est parfaitement écologique
  • c’est une solution qui peut être économique
  • elle est souvent vite posée
  • la clôture bois nécessite un entretien régulier
  • il est nécessaire de choisir une essence qualitative
  • il faudra éviter les clôtures pleines dans les zones très venteuses
  • une bonne assise est importante pour la résistance
  • la solidité du bois est aussi moindre que le fer ou le béton
  • il faut le traiter aussi régulièrement contre l’humidité et les insectes
 

 

Les avantages du composite

Bien sûr, selon la solution retenue, ces avantages et ces inconvénients seront plus ou moins différents.

Par exemple, il vous sera possible d’opter pour un composite permettant de mieux résister aux intempéries ou, selon la région, à l’air marin.

En outre, l’entretien nécessaire du composite, par rapport au bois, est quasi nul.

 

Des éléments intervenant sur le prix

Pour une clôture en bois, avant de parler prix, il faut aussi tenir compte de certains éléments qui peuvent faire plus ou moins grandement modifier le tarif.

 

Le terrain

Selon le dénivelé et la nature du terrain, le travail pourra être plus conséquent.

En effet, il faut généralement pouvoir enfoncer les poteaux :

  • un terrain trop souple nécessitera de leur assurer une bonne assise ;
  • un sol trop résistant nécessitera un outillage spécial pour creuser avant de les placer.

Si le terrain a une pente forte et irrégulière, la pose sera aussi plus compliquée.

 

La hauteur de clôture

Si vous réalisez une clôture sur 1 m de haut, sur 1,50 m ou sur 2 m, il y aura évidemment une incidence sur le tarif. Selon que vous souhaiterez seulement un modèle esthétique ou un modèle qui vous évite tout vis-à-vis, le plus hermétique possible et, donc, le plus haut, le barème pourra s’élever aussi.

 

La longueur de clôture

Ce sera plus facile de négocier un tarif pour 100 ou 200 m de long que pour 20 ou 30 m.

 

Le choix de la clôture

Selon le modèle choisi, plus ou moins architectural, la différence de prix se fera aussi sentir.

En outre, un modèle fabriqué sur mesure vous coûtera certainement plus cher.

 

Le professionnel

Si vous confiez le travail à un professionnel, selon sa disponibilité, selon ses propres tarifs, il pourra vous proposer des prix plus ou moins intéressants qu’un autre. Une demande de devis au préalable vous permettra de mieux comparer.

 

L’ancrage au sol

Selon que vous ancrerez seulement des poteaux dans le sol sur lesquels viendront se glisser des panneaux ou des barreaudages ou que vous réaliserez des semelles tout le long de cette clôture, et que les poteaux seront fixés avec des platines sur une partie béton, le prix pourra aussi se compliquer en fourniture et pose. Par contre, la tenue dans le temps sera aussi proportionnelle à ce tarif.

 

Les prix de la fourniture

On peut définir la clôture bois selon 3 modèles principaux.

 

Le bois

De nombreux sous-modèles viennent évidemment se répartir dans cette solution bois traditionnelle.

On peut notamment citer les solutions en lames ou en panneaux.

Selon le modèle et, surtout, selon la qualité du bois, vous trouverez des tarifs pouvant aller de 30 € le mètre linéaire pour un simple barreaudage, jusqu’à 200 €.

 

Le composite

Certains voudront conserver l’allure du bois mais se tourneront vers une solution composite, que l’on peut quand même ranger dans la catégorie bois en général.

En fait, il s’agit d’une base en fibres de bois à laquelle des résines plastiques viennent servir de liant.

Le résultat offre une solution beaucoup plus résistante, ne nécessitant que très peu d’entretien.

Des coloris divers sont parfois déclinés.

Le prix de tels modèles se situe alors entre 120 € et 200 € le mètre linéaire.

 

Les claustras ou palissades

Les panneaux sont alors pleins pour mieux vous isoler, totalement ajourés pour assurer une transparence ou partiellement ajourés pour vous isoler aussi mais en conservant un peu de légèreté.

Le claustra peut aussi permettre de laisser pousser de la végétation le long.

Il existe des modèles en panneaux complets ou en lames se superposant.

Le prix varie alors de 30 € à environ 100 € le mètre linéaire, selon que vous aurez un sapin autoclave ou du Douglas.

 

Modèle de clôture

Prix en fourniture

bois lames ou panneaux

de 30 à 200 € le mètre linéaire

claustra ou palissades

de 30 à 100 € le mètre linéaire

composite

de 100 à 180 € le mètre linéaire

 

 

L’incidence de l’essence du bois

Le choix de la qualité du bois s’effectuera selon le classement de ce dernier, entre autres :

  • classe 1 : bois à usage en intérieur ;
  • classe 2 : bois pour l’extérieur, mais protégé du sol et de l’humidité ;
  • classe 3 : bois pour l’extérieur, en contact avec le sol et de résistance moyenne à l’humidité ;
  • classe 4 : bois pour l’extérieur, en contact avec le sol et de bonne résistance à l’humidité ;
  • classe 5 : bois à utiliser en milieu marin.

Il est donc important, pour une clôture, de privilégier un bois à partir de la classe 3.

 

L’essence du bois choisie sera donc essentielle à l’heure du choix afin de trouver la meilleure adéquation entre la qualité et votre budget.

 

Bois blanc

En pin ou en sapin, ces solutions représentent l’entrée de gamme pour la clôture.

Ainsi, par rapport aux tarifs évoqués précédemment, vous resterez sur les prix les plus bas.
Par contre, il est évident que l’entretien n’en sera que plus fréquent et vous obligera à intervenir au moins chaque année si vous ne voulez pas que sa qualité se dégrade et que sa durée de vie ne se limite trop rapidement.

 

Bois exotique

Ces bois, très souvent rouges, sont beaucoup moins tendres et plus résistants que les bois blancs.

On trouve de nombreuses essences dans cette catégorie comme le padouk, le bangkirai, l’isaura, le teck, l’acajou, le sappeli, le tatajuba, etc.

Leur aspect est aussi plus chic.

Ils sont imputrescibles.

Ils sont alors plus simples à entretenir, généralement tous les 3 ans, selon les conditions régionales.

Ils entrent automatiquement dans une gamme de prix supérieure.

 

Le chêne et le châtaignier

Plus rarement utilisés en clôture, ils sont cependant très résistants et, notamment, à l’humidité.

D’apparence déjà très noble, ils sont rarement peints mais plutôt seulement recouverts d’une couche de vernis, par exemple.

Le prix est aussi dans la tranche haute.

 

Essence

Prix pour clôture 1, 5 m de haut

bois blanc

de 30 à 100 € le mètre linéaire

bois exotique

de 100 à 150 € le mètre linéaire

chêne ou châtaignier

de 100 à 200 € le mètre linéaire

bois composite

de 100 à 180 € le mètre linéaire

 

 

Les prix de pose

La pose d’une clôture bois nécessite donc, a minima, la pose de poteaux et de lames ou de panneaux.

L’apport d’un professionnel sera un plus, notamment pour assurer la solidité de la pose, l’étude de la prise au vent et celle de l’adaptation à votre sol.

 

Selon un tarif entre 40 et 50 € H.T. de l’heure, il vous réalisera un travail qui devrait vous coûter autour de 15 à 25 € H.T. du mètre linéaire, dans des conditions normales.

 

Les aides

Si vous faites confiance à un professionnel pour la pose de votre clôture en bois, vous serez alors éligible à une TVA à seulement 10 % et ce, même si vous avez acquis votre terrain très récemment.

Dans le cas d’une clôture végétale ou d’une clôture que vous réaliseriez par vous-même, la TVA serait alors de 20 % pour l’achat de votre matière première.

 

Entretien de la clôture bois

Comme indiqué, l’entretien d’une clôture reste une contrainte que vous n’aurez pas, par exemple, avec une clôture alu ou une clôture grillagée.

Selon le bois choisi et selon la région où vous vous situez, la fréquence de cet entretien variera entre chaque année et tous les 3 ans.

Cet entretien consistera en un lavage complet avant de réaliser une protection contre l’humidité et, donc, les moisissures, ainsi que celle contre les insectes xylophages.

Une fois cette couche réalisée, un vernis, une lasure ou une peinture sera nécessaire.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.