Prix d’une climatisation réversible

Mis à jour le 09 décembre 2019
2019-12-09 06:30:00
Climatisation réversible

Un climatiseur réversible chauffe ou rafraîchit votre logement selon la saison. Cette double fonction permet de faire des économies considérables. Le prix d’une climatisation réversible varie en fonction du modèle choisi, coûtant entre 1 250 et 9 000 €, installation comprise. Le retour sur investissement est toutefois rapide et vous pouvez bénéficier d’aides financières si vous recourez à un professionnel.


Récapitulatif du prix d’une climatisation réversible

Modèle de climatisation réversible

Prix

climatisation monosplit

600 - 4 500 €

climatisation multisplit

900 - 6 000 €

climatisation monobloc mobile

250 - 900 €

climatisation monobloc fixe

900 - 2 000 €

climatisation gainable

900 - 5 500 €

Installation

Prix

Main d’œuvre

1 000 - 3 000 €

Entretien

Prix

Entretien annuel

70 - 200 €

 

Principe et fonctionnement de la climatisation réversible

La climatisation réversible produit du chauffage en hiver et de l’air frais en été. Procurant un maximum de confort, elle a de plus en plus de succès et présente une bonne solution pour se protéger contre les températures extrêmes liées au réchauffement climatique.

Le climatiseur réversible est, la plupart du temps, composé de deux unités, intérieure et extérieure, qui sont reliées et qui fonctionnent à l’électricité. La première est posée dans la pièce à climatiser, au mur ou au plafond, et la deuxième à l’extérieur du logement. Elles nécessitent donc une place adaptée à leur installation et au passage de la liaison.

En été, l’unité intérieure pompe l’air chaud du logement et l’expulse à l’extérieur. En hiver, l’unité extérieure aspire la chaleur des calories présentes dans l’air, et les diffuse à l’intérieur afin de réchauffer la maison. Le plus souvent, l’appareil passe du mode chaud au mode froid automatiquement, en fonction des températures extérieure et intérieure. Dans le cas d’un système multisplit, plusieurs unités intérieures sont reliées à une même unité extérieure, permettant de climatiser plusieurs pièces à la fois.

Le climatiseur peut être réglé de différentes façons :

  • Si vous optez pour une minuterie, vous pouvez choisir à l’avance l’heure de déclenchement de la climatisation.
  • Le mode automatique permet à l’appareil de mesurer la température et de déclencher automatiquement le chauffage ou l’air frais en fonction des besoins.
  • Le mode manuel permet de régler la température quand vous le souhaitez.
  • Si vous avez un système de climatisation multisplit, vous pouvez régler séparément chaque unité intérieure en fonction de vos besoins pièce par pièce.

Avantages et inconvénients de la climatisation réversible

La climatisation réversible présente beaucoup d’avantages. Les considérables économies d’énergie en hiver permettent notamment de payer la climatisation en été. De plus, la double fonction du climatiseur, vous apportant à la fois chauffage et air frais, diminue considérablement vos dépenses, vous évitant de recourir à deux appareils différents.

S’il comporte peu d’inconvénients, le climatiseur réversible est toutefois dépendant des conditions climatiques. En effet, si la température descend en-dessous de 5°C, il faudra utiliser un système de chauffage complémentaire.

Récapitulons les avantages et inconvénients de la climatisation réversible :

Avantages

Inconvénients

  • Double fonction : chauffage et rafraîchissement
  • 1 appareil au lieu de 2 : économies liées à l’achat, la pose et l’entretien ; économie d’espace
  • Régulation de la température au dixième de degré près
  • Économies d’énergie (entre 30 et 60 %)
  • Climatisation en été financée par les économies d’énergie de l’hiver
  • Haute performance
  • Bon rendement
  • Très rentable ; retour sur investissement
  • Eligibilité à des aides financières
  • Dépend des conditions météorologiques
  • Possibles nuisances sonores (comme un réfrigérateur), à l’intérieur et à l’extérieur, nécessitant de bien réfléchir au lieu de pose
  • Nécessité d’un bilan thermique avant installation
  • Nécessité de recourir à un professionnel

 

 

Prix en fonction du modèle de climatiseur réversible

Les climatiseurs réversibles sont de moins en moins coûteux, de sorte qu’ils occupent désormais une place privilégiée sur le marché, devenant le principal moyen de climatisation. Il existe différents modèles, que vous choisirez en fonction de votre budget et de la surface à climatiser.

Le modèle « split » est particulièrement plébiscité. Il implique le perçage du mur du logement afin de relier l’unité extérieure et l’unité intérieure. Ce système comprend les deux modèles suivants :

  • La climatisation réversible monosplit est composée d’une unité extérieure et d’une seule unité intérieure. Il ne peut donc climatiser qu’une seule pièce. Son prix varie entre 600 et 4 500 €, en fourniture seule. Il est toutefois intéressant de regarder le niveau de performance plutôt que le prix. Les climatiseurs monosplits les plus performants sont en effet plus coûteux mais représentent un meilleur retour sur investissement.
  • La climatisation réversible multisplit comprend une unité extérieure reliée à plusieurs unités intérieures, permettant de chauffer ou rafraîchir plusieurs pièces. Elle offre donc un plus grand confort. Elle coûte entre 900 et 6 000 € selon son niveau de puissance et de performance.

Si ces climatisations sont les plus utilisées, d’autres modèles existent. La climatisation réversible monobloc, moins coûteuse, ne comprend qu’une unité intérieure. Elle peut être mobile ou fixée au mur. Énergivore et moins performante que les modèles « split », elle est utilisée occasionnellement ou comme appareil d’appoint. Son prix varie entre 250 et 900 € si elle est mobile et entre 900 et 2 000 € si elle est fixe.

La climatisation réversible gainable fonctionne selon le même principe que la climatisation monosplit, avec deux unités extérieure et intérieure, mais est quasiment invisible. Elle est dissimulée dans les combles ou dans les faux plafonds, ne laissant apparaître que les diffuseurs, et repose sur un réseau de distribution d’air relié par des gaines. Discrète et silencieuse, elle comprend même un « mode nuit » pour éviter toute nuisance sonore. Malgré ces avantages, elle est assez onéreuse, coûtant entre 900 et 5 500 €.

Modèle de climatisation réversible

Prix

monosplit

600 - 4 500 €

multisplit

900 - 6 000 €

monobloc mobile

250 - 900 €

monobloc fixe

900 - 2 000 €

gainable

900 - 5 500 €

 

Il est recommandé de faire appel à un professionnel qui évaluera le modèle correspondant le mieux à vos besoins en fonction de la taille de votre logement et de votre budget. Outre le modèle choisi, le coût dépend souvent de la performance de l’appareil, de sa puissance, de sa marque, mais aussi du type d’installation.

Prix d’installation d’une climatisation réversible

Il est d’abord essentiel de bien choisir l’endroit où vous poserez votre climatisation, en tenant compte des unités extérieure et intérieure. En suivant les conseils d’un installateur, vous pourrez définir la bonne distance entre les unités, les endroits stratégiques où les placer, limiter les nuisances sonores tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, éviter les risques de givre sur l’unité extérieure.

Pour des questions de sécurité et d’efficacité, il est primordial de recourir à un installateur professionnel, et de bien choisir ce dernier. Vous pouvez faire appel à des frigoristes, aussi spécialisés dans la climatisation, ou à un plombier spécialisé dans ce domaine. Vous pouvez rencontrer divers professionnels et comparer les devis avant de faire votre choix. Le recours à un professionnel est parfois obligatoire et il est nécessaire pour être éligible à des aides financières.

Le prix de pose d’une climatisation réversible varie en fonction du modèle et de la complexité de l'installation, coûtant entre 1 000 et 3 000 €.

Prix d’entretien d’un climatiseur réversible

L’entretien de votre climatisation réversible est indispensable pour des raisons de sécurité. Il faut en effet vérifier que l’installation est sécurisée afin d’éviter les courts-circuits et les risques d’incendie.

Votre santé est aussi en jeu. Il faut effectivement veiller au bon réglage de l’appareil afin d’éviter les chocs thermiques. De plus, comme le climatiseur brasse de l’air dans le logement, il faut vérifier le fonctionnement des filtres, garants de la qualité de l’air, sous peine de risques pour la santé (problèmes respiratoires, infections ORL, allergies…). Vous devrez donc nettoyer régulièrement les filtres de votre climatiseur.

L’entretien est finalement important pour des raisons économiques et écologiques, l’encrassement de l’appareil risquant de le rendre plus énergivore et moins performant.

Il est fortement conseillé de faire un contrat d’entretien avec un professionnel, coûtant entre 70 et 200 € par an.

Aides financières pour une climatisation réversible

Vous pouvez bénéficier d’aides financières pour alléger ces dépenses :

  • Des subventions de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), notamment avec le programme « Habiter mieux », sont accordées aux foyers les plus modestes.
  • La prime énergie est accordée aux personnes soucieuses de limiter leur consommation énergétique.

Pour connaître vos aides, vous pouvez vous adresser directement à votre installateur ou contacter votre mairie.

Réglementation pour une climatisation réversible

Pour bénéficier de ces aides financières, il est indispensable de respecter la réglementation en vigueur.

Le recours à un professionnel certifié peut être une obligation légale. C’est le cas pour la climatisation « split » car elle nécessite l’utilisation d’un fluide frigorigène à risque pour l’environnement et la santé. Lors de l’achat de votre climatiseur, vous devez donc obligatoirement justifier la signature d’un contrat d’installation avec un professionnel titulaire d’une attestation de capacité d’installation. De plus, si l’installateur est un salarié travaillant pour une société, il doit détenir une attestation aptitude frigorigène.

D’autres règles viennent se greffer à cette première, telles que :

  • Le décret du 31 août 2006, concernant la lutte contre les bruits de voisinage, sanctionne les nuisances sonores liées à une unité extérieure bruyante.
  • La réglementation RT 2012 impose une consommation d’énergie maximale de 50 K/W par m2 par an, nécessitant un équilibre entre la consommation énergétique du climatiseur et l’isolation du logement.
  • Un arrêté du 16 avril 2010 stipule que les climatiseurs ayant une puissance supérieure à 12 K/W ou contenant plus de 2 000 grammes de fluide frigorifique doivent être inspectés l’année de l’installation, puis au moins une fois tous les 5 ans.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.