Prix d'un expert en bâtiment

Mis à jour le 04 septembre 2019
2019-09-04 04:15:00
Expert en bâtiment

Expert en construction, le terme est parlant et évoque bien toute la connaissance et l’expérience qui peut être la sienne. Pour ce qui est du prix d’un expert en bâtiment, une fourchette le place souvent entre 500 et 1.500 € avec, toutefois, des conditions pouvant le faire varier.

C’est pourquoi il sera ici question de ces éventuelles variations, de la comparaison des différents tarifs, ceci afin de vous permettre de réaliser les meilleurs choix selon votre propre cas.

 

Vous avez un projet ?

Tarif récapitulatif

Domaine d’intervention

Tarif

expertise suite à malfaçons ou problèmes

de 500 à 2.000 €

expertise dans le cadre d’aménagements

de 4 à 9 % du montant des travaux

taux de TVA neuf

20 %

taux de TVA rénovation

10 %

taux de TVA économie d’énergie

5,5 %

 

 

La formation d’un expert en bâtiment

Pour mieux appréhender les connaissances d’un expert en bâtiment et le fait que son avis puisse représenter un certain poids, il suffit de se renseigner sur les principes de sa formation.

 

En qualités de base, il lui sera demandé un excellent sens de l’observation qui lui permettra de détecter rapidement les problèmes ou anomalies pouvant déboucher sur des malfaçons aux conséquences gênantes, voire plus graves. Un esprit d’analyse sera un plus indispensable pour ce métier.

Il devra aussi faire valoir de réelles capacités à gérer les conflits afin de régler au mieux ces problèmes éventuels.

Une expérience préalable dans la construction lui sera donc essentielle pour mieux comprendre toutes les particularités de chaque corps de métier.

 

Avec une formation de base telle qu’ingénieur ou architecte, par exemple, ou un diplôme de la construction de 3ème cycle, soit bac + 5, une simple formation supplémentaire permettra d’acquérir le savoir nécessaire à ce métier.

Il faudra cependant avoir exercé un métier dans la construction pendant une période d’un minimum de 5 ans, avant de prétendre à cette formation avec du temps passé directement sur les chantiers.

 

La Compagnie Française des Experts Construction (CFEC) propose des formations comprenant compléments techniques à leurs connaissances préalables ainsi que tout l’attirail juridique qui y est associé. Il est alors possible de mieux évaluer les responsabilités de chacun et de faire jouer les différentes assurances relatives à chacune des parties.

 

La CFEC, agréée par le Ministère des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité, offre également un suivi à ces formations par des journées d’études sur les différents thèmes regroupant la profession afin de rafraîchir et remettre à jour les divers règlements techniques.

 

Il est également possible d’exercer cette profession en intégrant une société, ou un cabinet d’expertise, afin de pouvoir bénéficier d’une véritable expérience de terrain accompagnée par des personnels qualifiés.

Cette formation terrain se déroule sur une période de 2 ans, au moins.

A l’issue de cette formation, l’expert en bâtiment pourra alors s’ouvrir les portes d’une certification CSTB compétence Expert Construction. Un examen avec épreuves écrites et orales lui permettra alors de l’obtenir. Il pourra lui préférer une qualification Convention de Règlement Assurance Construction (CRAC).

 

Il pourra, dès lors, postuler à un titre de salarié dans un cabinet d’expertise ou s’établir à son propre compte.

 

Le rôle de l’expert en bâtiment

L’expert en bâtiment n’intervient pas dans n’importe quel cas mais se révèle très précieux dans ces interventions par la connaissance qu’il a en matière de bâtiment et par la reconnaissance de ses compétences.

 

Alors, le rôle de cet expert en construction s’établit dans plusieurs domaines :

 

  • études des problèmes liés à la construction
    Une construction est un bien vivant qui peut avoir ses propres problématiques. Problèmes de remontée d’humidité, apparition de fissures, etc. L’expert étudiera l’origine de ces problèmes afin de savoir s’ils sont liés à une quelconque malfaçon d’origine, s’ils sont sous la responsabilité d’un intervenant, ou si ce sont des problèmes qui peuvent être liés à des conditions météorologiques particulières.
    Il évaluera le risque d’aggravation et proposera la meilleure façon pour y remédier, si nécessaire.
    Il déterminera aussi les responsabilités et permettra de faire prendre les travaux en charge par l’assurance du constructeur, celle de l’artisan, ou celle du propriétaire.
    Dans le cas de fissures, elles pourront par exemple être filtrantes ou non, elles pourront aussi être évolutives ou non. Elles pourront notamment survenir suite à une malfaçon dans la réalisation des fondations, suite à un problème de terrain marécageux non signalé, ou suite à une période météorologique spéciale.
     
  • gestion des malfaçons
    Dans le cas de malfaçons évidentes dès la construction, l’expert interviendra pour faire reprendre les travaux par l’artisan responsable. Il déterminera sa part de responsabilité pour le faire intervenir en priorité et refaire le travail en respectant les règles de la construction telles que définies par le DTU.
    En cas de refus, il se chargera personnellement des poursuites juridiques à son égard.
     
  • gestion des dommages
    L’expert en construction peut aussi intervenir dans le cadre de dommages divers, que ce soit un dégât des eaux, un incendie, une inondation, une tempête, etc.
    Il évaluera alors le montant des travaux de réparation nécessaires pour la remise en état des lieux.
     
  • gestion les problèmes de garantie
    Dans les différents cas de figure possibles, l’expert peut donc être amené à régler les différents problèmes de garantie et servir d’intermédiaire entre le propriétaire et le constructeur, l’artisan, l’agence ou la compagnie d’assurance.
    Il peut être amené à remplir les dossiers, voire à effectuer des actions en justice lorsque le constructeur refuse de reconnaître ses responsabilités. Son expertise pourra être utilisée pour des poursuites judiciaires, notamment.
     
  • gestion de la vente d’un bien immobilier
    Pour assurer une vente de bien immobilier sans surprise, il est possible de faire appel à un expert en construction qui se chargera d’évaluer la valeur de ce bien, et de proposer une évaluation, également, des travaux indispensables à réaliser dans les prochains mois.

 

Quand faire appel à un expert en bâtiment

En fonction des différents rôles de l’expert, il est donc facile de définir quand il est possible ou nécessaire de faire appel à lui.

 

En quête d’une solution, face à un problème concernant votre bâtiment, il peut être contacté pour évaluer les risques des dommages, pour rechercher des solutions, pour trouver les responsabilités, voire préparer un dossier d’expertise ayant valeur devant les tribunaux.

Il pourra ainsi permettre, non seulement de définir les méthodes et les coûts des travaux de reprise, mais aussi trouver les garanties et les assurances pour couvrir ces frais.

 

Souvent, cet expert sera l’intermédiaire nécessaire entre maître d'œuvre et maître d’ouvrage, ou entre propriétaire et artisan, et servira de conciliateur par son avis force de loi.

 

En regard de l’huissier, il ne se contente pas de constater la malfaçon, il en détermine les origines et les conséquences et y ajoute une valeur financière. Il peut aussi déterminer des problèmes non directement visibles.

 

Comment faire appel à un expert en bâtiment ?

Il est possible de faire appel à un expert suite à un sinistre. Dans ce cas, il y a possibilité de choix entre l’expert envoyé par la compagnie d’assurance, qui défendra certainement les intérêts de cette compagnie et peut parfois essayer de minimiser les frais ou les travaux de reprise, ou faire appel à un expert privé, plus neutre et qui envisagera alors toutes les reprises indispensables.

Le greffe du tribunal dispose de la liste des experts présents sur un secteur donné.

Il est aussi possible de faire appel à un expert suite à des malfaçons qu’un artisan refuse de reprendre. Dans ce cas, c’est le tribunal d’instance ou le tribunal de grande instance qui se chargera de sélectionner cet expert judiciaire.

 

Les prix d’un expert en bâtiment

Selon le domaine d’intervention, selon la région, selon la complexité du travail demandé et du dossier à fournir, le prix d’un expert en bâtiment se situe dans une fourchette de prix pouvant aller de 500 à 1.500 €, voire 2.000 €, parfois.

 

Essayer de minimiser ce prix, c’est aussi prendre le risque que le dossier fourni au final ne soit bâclé. Pour un travail sérieux et un dossier complexe, il ne faut pas hésiter à payer le prix afin d’avoir un rapport parfait faisant force de loi.

 

Contrairement à l’architecte, l’expert n’interviendra pas dans le dépôt de votre permis de construire, par exemple. Mais il peut intervenir dans des questions d’aménagement, que ce soit dans le cadre d’un logement ou d’une copropriété. Bien au fait des règles d’urbanisme, il peut vous assurer des meilleures règles techniques mises en œuvre.

Dans ce cadre, il faut prévoir un pourcentage de l’ordre de 4 à 9 % sur le montant des travaux.

 

Les éléments de différence de prix

Le prix d’un expert en bâtiment est donc variable et n’est absolument pas standardisé, chaque cabinet pouvant afficher le taux horaire de son choix. C’est pourquoi il est important de bien effectuer différentes comparaisons. Mais, dans ces comparaisons, le prix seul ne compte pas. Il reste encore à définir quelle proposition est la meilleure.

Ainsi, plusieurs critères peuvent influer sur ce prix :

  • l’état de l’expert : selon qu’il travaille seul ou au sein d’un cabinet plus conséquent par exemple ;
  • l’expérience de l’expert : bénéficiant d’une réelle expérience et d’une forte estime, un cabinet d’expert très sérieux fera certainement enfler ses tarifs ;
  • la spécialisation de l’expert : spécialisé dans un cadre précis, face à certains problèmes ou face à un domaine de construction plus spécifique, l’expert pourra aussi justifier de son domaine d’intervention supérieur ;
  • la taille de l’expertise : selon qu’il s’agisse d’un simple dégât dans une seule pièce, facile à évaluer, ou un problème plus conséquent sur la totalité d’une construction ;
  • la taille de la construction : l’intervention risquera d’être plus conséquente sur une copropriété avec différents appartements concernés que sur une simple habitation ;
  • le travail demandé : un simple avis ou un travail plus en profondeur avec détermination des travaux et leur chiffrage, voire rapport d’expertise pour le tribunal ;
  • la question de la TVA : dans le neuf, le taux de TVA sera de 20 %, dans de la rénovation, il peut être ramené à 10 %, voire à 5,5 % dans les améliorations énergétiques ;
  • la région : une ville en plein cœur de la France ou Paris, par exemple.

 

Moralité, demander plusieurs propositions est la meilleure façon de comparer les tarifs, à condition de comparer aussi les prestations offertes et de s’appuyer, en même temps, sur la réputation de l’expert ou du cabinet d’expertise.

La recherche du prix le plus bas systématiquement peut se révéler dangereux, comme l’est tout autant le fait de faire confiance au tarif le plus cher, s’il ne se justifie pas.

 

Le choix d’un expert en bâtiment

Si le prix ne doit pas être le seul élément de comparaison entre plusieurs experts, il n’est alors pas toujours facile de déterminer lequel sera le plus fiable ou le plus intéressant.

Voici donc quelques astuces qui peuvent vous aider à effectuer ce choix :

  • choisir un cabinet ou un expert présentant une expérience certaine ;
  • choisir un cabinet ou un expert spécialisé dans le domaine qui vous concerne : un spécialiste des fissures, un spécialiste des problèmes d’humidité, etc. ;
  • demander les références de l’expert afin de s’assurer qu’il est digne de confiance ;
  • privilégier la neutralité de l’expert plutôt qu’un expert lié au constructeur, à l’architecte ou à la compagnie d’assurance par exemple ;
  • vous renseigner sur les avis concernant cet expert ;
  • vérifier qu’il dispose bien d’une assurance responsabilité civile.

 

Quelques informations sur l’expert en bâtiment

Pour terminer, voici quelques conseils supplémentaires qui vous assureront le travail bien réalisé par un expert en bâtiment :

  • Ne jamais faire confiance à un expert qui déciderait de travailler à distance ; pour réaliser un bon travail, il doit absolument se rendre sur le terrain.
  • Vérifiez qu’aucuns frais supplémentaires ne viendront gonfler son devis et que le prix proposé est bien ferme et définitif, avec une date de validation et des frais de déplacement inclus.
  • Ne jamais attendre avant de faire réaliser une expertise, les dégradations peuvent s’accentuer et provoquer des problèmes irréversibles ; de plus, un délai de garantie peut aussi être dépassé où l’intervention d’un autre corps de métier devient préjudiciable.
  • Dans le cadre de l’intervention d’un expert, d’autres personnes peuvent être amenées à apporter leur jugement, leur connaissance et compléter le dossier : c’est le cas d’experts techniques complémentaires et d’ingénieurs et, dans certains cas, il peut aussi être fait appel à la CAO ou à la DAO. Il faudra aussi vous assurer que toutes ces interventions ont bien été prévues dans le devis initial.
  • La qualité d’un expert n’est pas toujours égale et le rapport d’expertise d’un professionnel reconnu aura une valeur plus forte, pour un tribunal, que celle d’un expert encore inconnu… ou reconnu pour ses dossiers moins fiables.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.