Prix du séchage ou d'un assèchement de mur

Mis à jour le 28 janvier 2020
2020-01-28 11:30:00
Mur moisi

Si l’humidité est nocive pour votre santé comme votre mobilier, elle l’est également pour vos murs. En effet, à long terme, c’est tout le bâti qui peut être endommagé. Ainsi, il est primordial d’évacuer cette humidité qui est nuisible à votre logement. Découvrez dans cet article les différentes techniques et le prix de séchage ou d’assèchement d’un mur, qui peut osciller entre 40 et 220 € le mètre linéaire en fonction de la méthode employée.

 

Vous avez un projet ?

Tarif récapitulatif

Nature de l’intervention

Prix de l’intervention

Membrane étanche

de 70 à 220 € le ml

Injection de résine

de 35 à 170 € le ml

Saignées murales avec membrane

de 90 à 170 € le ml

Etanchéité des murs

de 110 à 270 € le m²

Drainage

de 90 à 220 € le ml

Centrale d’assèchement

de 40 à 110 € le ml

 

 

Les raisons d’un taux d’humidité du mur trop élevé

La principale raison qui nécessite de devoir assécher un mur vient de l’humidité qui s’est infiltrée dans vos cloisons. Les raisons d’un taux d’humidité trop élevé au sein des parois peuvent être de plusieurs natures :

 

  • Les infiltrations d’eau

Suite à un long épisode pluvieux, les infiltrations d’eau de pluie peuvent venir endommager vos murs.

Celles-ci peuvent apparaître suite à un défaut au niveau votre toiture, ou tout simplement parce que certaines tuiles ont bougé ou se sont cassées à la force du vent.

Des gouttières bouchées par des feuilles peuvent aussi ralentir la bonne évacuation des eaux de pluie et provoquer des infiltrations d’eau.

Elles peuvent également provenir de fissures présentes dans votre mur qui laissent l’eau s’infiltrer et s’installer dans vos cloisons.

Un défaut d’étanchéité au niveau de vos ouvertures que sont vos fenêtres ou vos portes peuvent également être la source d’infiltrations d’eau de pluie dans vos murs.

 

  • Les remontées capillaires

Comme son nom l’indique, il s’agit de l’eau présente dans votre sol qui remonte dans vos murs par capillarité. Ce type de désagrément survient quand un logement présente un défaut d’étanchéité au niveau de ses fondations, laissant ainsi l’humidité s’installer dans vos cloisons.

Les remontées capillaires, en fonction de leur origine et de la nature même de votre mur et des matériaux utilisés, peuvent laisser s’installer l’humidité jusqu’à des hauteurs pouvant atteindre 1 à 2 mètres, selon les situations.

 

  • L’installation de la condensation

Un manque ou un défaut de ventilation au sein de votre logement peut entraîner de la condensation qui vient s’installer durablement dans vos murs.

Ce phénomène, provenant de la vapeur d’eau qui se forme à l’intérieur de votre logement, se retrouve essentiellement dans les pièces dites humides ou pièces d’eau que sont la salle de bain, la buanderie, les sanitaires ou même la cuisine par exemple.

 

  • Un dégât des eaux

Pour finir, il se peut qu’un lourd problème d’humidité viennent vous impacter sans cause intrinsèque à votre logement en lui-même. Cela peut être dû à un événement climatique incontrôlé comme une inondation par exemple qui viendrait endommager vos murs.

Il se peut aussi qu’un dégât des eaux se produise suite à rupture de canalisation, entraînant ainsi un fort taux d’humidité au coeur de vos murs.

 

Les signes d’un taux élevé d’humidité dans vos murs sont, en règle générale, toujours les mêmes, peu importe la cause. Ainsi, par exemple, votre papier peint se décolle, vos murs s'effritent, et des taches de moisissures voire de salpêtre s’installent sur vos cloisons. Ces symptômes ne sont pas à négliger ou à prendre à la légère. En effet, l’humidité peut endommager votre logement mais aussi la santé de ses occupants comme des problèmes d’allergies ou de maladies respiratoires chroniques.

 

Il convient donc, dans un premier temps, d’identifier la cause de cette humidité présente dans vos murs. Cela permet d’adapter la solution à apporter au plus juste pour régler le problème à la source afin que ce dernier ne persiste et n’endommage davantage le bâti.

 

Il est alors primordial de faire appel à un professionnel qualifié et expérimenté. En effet, il saura diagnostiquer convenablement les raisons de vos problèmes d’humidité et vous conseiller sur les travaux à mettre en oeuvre ainsi que la méthode à privilégier pour assécher vos murs.

 

 

Les prix des différentes techniques de séchage ou d’assèchement d’un mur

Une fois le diagnostic posé et que vous avez identifié la cause de l’humidité présente dans vos cloisons, il vous faudra procéder au séchage ou à l’assèchement de vos murs.

Les techniques “passives” d’assèchement d’un mur

Le principe des techniques dites “passives” est de pouvoir stopper la cause de l’installation de l’humidité dans les murs, comme les remontées capillaires par exemple, puis de laisser l’eau s’évaporer et se dissiper de façon naturelle.

 

  • La pose d’une membrane étanche

La pose d’une membrane étanche permet de lutter efficacement contre les remontées capillaires, ainsi que les infiltrations d’eau.

  • Cette technique consiste à appliquer une membrane étanche à la base extérieure de vos murs. Pour ce faire, il est nécessaire de décaisser votre mur et d’y installer, sous le niveau de votre sol, cette membrane composée de caoutchouc, de bitume ou de polyéthylène.
  • Cette technique nécessite le savoir-faire d’un professionnel qui saura intervenir au niveau de vos fondations en toute sécurité et laisser assez d’espace entre le mur et la membrane d’étanchéité afin qu’une circulation d’air puisse avoir lieu.
  • Le coût d’une intervention pour la pose d’une membrane étanche peut varier de 70 à 220 € le mètre linéaire, en fonction de la nature de votre sol et de la complexité du chantier.

 

 

  • L’injection de résine

Afin de lutter contre les remontées capillaires, il est possible de stopper la propagation de l’humidité dans vos murs à l’aide d’une résine spécifique hydrofuge.

  • Il s’agit de la technique d’assèchement passif la moins onéreuse, mais également la plus répandue.
  • Le professionnel qui interviendra pour injecter la résine devra dans un premier temps percer votre mur dans sa partie basse en respectant des angles bien précis en fonction de la nature de votre mur. Ensuite, il injecte à basse pression cette résine spéciale qui est tout d’abord liquide, puis qui se solidifie au contact de l’eau.
  • Ainsi, il s’agit d’une barrière étanche au coeur même de vos murs qui empêche la montée de l’humidité par capillarité.
  • De par la nécessité de remplir les trous de résine, il est donc indispensable de réserver cette technique pour assécher les murs pleins.
  • Le coût d’une injection de résine peut varier de 35 à 170 € le mètre linéaire en fonction de la nature de votre mur.

 

  • La réalisation de saignées murales avec membrane

La technique de saignées murales avec membrane permet également de lutter contre les remontées capillaires.

  • Il s’agit de créer au coeur même de votre mur, une barrière étanche qui pourra stopper les remontées d’humidité provenant du sol.
  • Cette membrane est composée de bitume, de plomb ou de plastique spécifique, et est insérée dans votre mur.
  • Pour ce faire, votre professionnel devra réaliser des saignées dans votre mur, de façon horizontale, afin de pourvoir par la suite y placer la membrane d’étanchéité.
  • Le coût de la réalisation de saignées murales et de l’installation de la membrane étanche peut varier de 90 à 170 € le mètre linéaire en fonction de la nature de votre mur et de la membrane installée.

 

  • L’étanchéité des murs

Si vos problèmes d’humidité dans vos murs proviennent de votre sous-sol ou bien de votre cave, il est possible de procéder à la technique d’étanchéité des murs afin de lutter contre les remontées capillaires ainsi que les infiltrations.

  • Cette technique est également nommée cuvelage.
  • Il s’agit de recréer des parois à l’intérieur de votre cave ou de votre sous-sol afin de préserver cet espace de l’humidité présente dans votre sol.
  • Il est impératif de faire appel à un professionnel qui saura réaliser une parfaite étanchéité de vos murs sans impacter les fondations de votre maison.
  • Après avoir préalablement préparé vos parois intérieures ainsi que votre sol, il pourra appliquer une couche d’adhérence puis un solin d’étanchéité qu’il recouvrira ensuite de près de 2 cm de mortier hydrofuge dédié.
  • Si vous souhaitez profiter pleinement de votre sous-sol, il ne tiendra qu’à vous de choisir le revêtement de finition que vous souhaiterez appliquer sur votre cuvelage.
  • Le coût de réalisation ne se quantifie donc pas en mètre linéaire, mais en m², et peut varier de 110 à 270 € le m² en fonction de la complexité du chantier et du tarif horaire de votre professionnel.

 

  • Le drainage

Pour finir, il est possible de réaliser un drainage autour de votre maison afin que l’humidité présente dans votre sol soit déviée de sa trajectoire et ne vienne pas s’installer dans vos murs.

  • Cette technique permet de lutter contre les remontées capillaires.
  • Ainsi pour réaliser un drainage efficace, il est nécessaire de pouvoir creuser tout autour de votre maison afin d’éloigner l’eau des parties enterrées de vos murs lorsque le terrain est plat.
  • Si votre maison est installée sur un terrain en pente, le drainage se fait sur la partie haute afin d’évacuer l’eau vers la partie basse de votre terrain.
  • Cette technique nécessite la réalisation de tranchées afin de poser ensuite le drain qui est composé de béton ou de PVC.
  • Il s’agit de travaux assez lourds qui peuvent également endommager votre aménagement paysager à proximité de votre domicile, le temps que la végétation reprenne sa place après les travaux.
  • Le coût d’un drainage peut donc varier de 90 à 220 € le mètre linéaire en fonction de la complexité du chantier mais également en fonction de la nature de votre sol.

 

Les techniques “actives” d’assèchement d’un mur

Si les techniques d’assèchement dites “passives” permettent de s’attaquer à la cause même de la présence d'humidité dans vos murs, il faut néanmoins, par la suite, attendre de longs mois pour que le mur puisse s’assécher correctement.

 

Si ce temps d’attente vous paraît trop contraignant, il vous est alors possible de vous diriger vers des techniques dites “actives” qui permettent d’avoir un résultat beaucoup plus rapide.

 

  • La centrale d’assèchement

La technique pour sécher votre mur avec centrale d’assèchement fonctionne par électro-osmose qui est un phénomène de mouvement de l’eau à l’aide d’un champ magnétique.

  • Si l’eau remonte par capillarité de façon naturelle, cette méthode permet d’inverser ce mouvement.
  • Il s’agit d’un boîtier électronique connecté à des électrodes installées dans votre mur. Ces dernières présentent une dimension de 1,2 cm et sont conçues en acier inoxydable.
  • Cette centrale d’assèchement va donc envoyer un courant contraire au mouvement naturel de la capillarité afin que l’humidité présente dans votre mur descende vers le sol.
  • Il est important de noter ici que ce mouvement de l’humidité du haut vers le bas, stimulé par la centrale d’assèchement, cesse quand le boîtier est mis hors tension. Ainsi, le phénomène d’électro-osmose s'interrompt et le mouvement naturel de l’humidité reprend ses droits, donc du bas vers le haut, et remonte dans vos murs.
  • Afin d’éviter que le mouvement naturel de capillarité revienne, il est possible d’associer aux électrodes introduites dans votre mur un produit dit de “phorèse”. Il s’agit d’un produit qui contient des particules métalliques qui viendront colmater les fines cavités et créer ainsi une barrière étanche afin de bloquer l’humidité. Cette technique est donc celle qui est la plus conseillée mais aussi la plus répandue car elle permet de lutter plus durablement contre le retour de l’humidité lors de la mise hors tension de la centrale d’assèchement.
  • Le coût d’une intervention d’un professionnel à l’aide d’une centrale d’assèchement par électro-osmose-phorèse peut varier de 40 à 110 € le mètre linéaire.

 

Nature de l’intervention

Prix de l’intervention

Membrane étanche

de 70 à 220 € le ml

Injection de résine

de 35 à 170 € le ml

Saignées murales avec membrane

de 90 à 170 € le ml

Etanchéité des murs

de 110 à 270 € le m²

Drainage

de 90 à 220 € le ml

Centrale d’assèchement

de 40 à 110 € le ml

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.