Le prix d'installation d'un compteur électrique

Mis à jour le 14 mars 2018
Aucun vote pour le moment
2018-03-14 05:45:00
Compteur et tableau électrique

Que ce soit pour un nouveau compteur électrique, pour en changer, ou pour en placer un nouveau, voici ce qu’il vous faut savoir du prix d’installation de ce type de matériel. Les démarches à effectuer, les normes électriques à respecter, les personnes à contacter, les types de compteurs qui existent, leurs puissances, etc., autant de différents points pour que votre maison ou votre appartement puisse enfin prendre vie et devienne totalement habitable. Tous les cas de figure vous sont détaillés afin que vous puissiez disposer de tous les renseignements souhaités.

 

Attention, la mise en place du compteur ne peut être réalisée que par Enedis, notre formulaire de contact d’entreprise peut vous aider uniquement à trouver des entreprises pour vos autres travaux d’électricité ou dans votre maison.

 

Formulez une demande de devis

Le cas particulier du compteur de chantier

C’est souvent la première chose qui est demandée dans le but de pouvoir disposer de l’électricité sur un chantier. Aucune souscription à un abonnement n’est alors demandée en complément. Vous aurez le choix entre :

  • l’ouverture d’un compteur provisoire de moins de 28 jours : elle concerne des petits travaux compte tenu de la courte durée et s’effectue par une demande auprès du fournisseur d’énergie qui la transmet au gestionnaire de réseau Enedis ou directement auprès d’Enedis. Il vous faudra fournir l’adresse précise, le type de compteur (monophasé ou triphasé), sa puissance, ainsi que les dates de début et de fin de raccordement provisoire ;
  • l’ouverture d’un compteur provisoire longue durée : soit plus de 28 jours. La puissance devra, alors, être supérieure à 36 kVA. Là aussi, votre demande se fera par l’intermédiaire de votre fournisseur d’électricité qui se chargera de vous obtenir un rendez-vous sur le site de votre future construction avec Enedis. Il est également possible de s’adresser à un fournisseur d’électricité autre que EDF et d’acheter soi-même un compteur qui respecte les normes obligatoires. Une lettre d’engagement est envoyée au mandataire du compteur qui doit la renvoyer acceptée à Enedis.

Voici quelques prix d’installation d’un compteur électrique provisoire en TTC :

 

Type de branchement

Opération groupée

Opération unique

Terrain nu

155,04 €

258,40 €

Terrain semi-occupé

115,83 €

193,06 €

Terrain pré-équipé

65,23 €

108,70 €

 

 

La demande de raccordement

Mais, avant de penser à la mise en place de votre compteur, il vous faudra tout d’abord raccorder votre propriété au réseau de distribution électrique si vous êtes dans le cas d’une construction et non d’une rénovation.

Il vous faudra donc effectuer une demande auprès de Enedis, gestionnaire de réseau de distribution d’électricité en France, pour que, dans un premier temps, l’électricité soit acheminée à la limite de votre propriété.

 

Cette demande comprend différents éléments tels que le formulaire rempli, le double du permis de construire, un extrait de cadastre, le plan de masse, les photos du lieu et, éventuellement, des installations électriques, le choix de la puissance souhaitée ainsi que l’accord de régler les travaux nécessaires qui se matérialise généralement par un RIB pour un prélèvement automatique.

Une fois ce dossier complet fourni, Enedis vous fait parvenir une proposition dans un délai de 10 jours ouvrés, qu’il ne vous reste qu’à renvoyer acceptée.

 

Le Consuel

Mais, pour bénéficier d’un raccordement électrique sur votre construction, il vous faut aussi bénéficier d’une attestation de sécurité donnée par le Consuel (COmité National pour la Sécurité des Usagers de l’ELectricité). A titre domestique, cette attestation est jaune et d’un coût de 120 €.

 

Le raccordement

Le prix d’installation d’un compteur électrique s’effectue selon le mode de raccordement et la zone dans laquelle vous vous trouvez. Les zones se déclinent de 1 à 5 avec une plus-value qui se situe entre 100 et 200 € à chaque fois, par rapport à la zone précédente, tout en sachant que, désormais, la très grande majorité des constructions entre dans le cas de la zone 1.

 

Pour ce qui est des types de raccordement, il en existe deux :

  • Type I : elle concerne les longueurs de câble de moins de 30 mètres en zone privative. Un coffret électrique, ou une borne, est alors installé.
  • Type II : aucune limite de longueur de câble n’est alors prévue. L’installation se fait par coffret électrique ou borne avec disjoncteur.

Pour exemple, un branchement souterrain avec liaison en terrain privé se chiffre à 486 € pour un compteur monophasé et à 550 € pour un compteur triphasé, dans la zone 1.

Le même branchement complet en souterrain ou en aérosouterrain revient entre 1.200 et 1.500 €.

 

Auprès de quel organisme effectuer le demande ?

Si la demande doit être effectuée auprès d’Enedis, il vous faudra, cependant, décider aussi de votre fournisseur d’électricité car vous devrez souscrire un contrat de fourniture d’électricité. Il vous faudra aussi prévoir un délai d’attente de plusieurs mois, normalement.

Ainsi, dans de l’individuel, un compteur avec raccordement en 12 kVA devrait vous suffire et demander un délai de 2 mois d’attente tout compris. En collectif, il faut prévoir un raccordement en 36 kVA et un délai d’attente qui peut aller jusqu’à 6 mois. Mieux vaut être prudent et effectuer la demande à l’avance.

 

La demande d’ouverture de compteur auprès d’Enedis

Pour demander l’ouverture effective du compteur, le fournisseur d’électricité choisi transmettra cette demande de mise en service auprès d’Enedis avec, pour pièces jointes, le numéro de point de livraison (figurant sur facture EDF), l’adresse du logement, la puissance souscrite de compteur, le relevé de compteur et le RIB pour prélèvement automatique.

Un rendez-vous est ensuite fixé avec un technicien Enedis qui se rend à votre domicile pour cette mise en service.

 

Les différents types de compteurs

Il existe deux types de compteurs à ce jour, même si le premier modèle sera bientôt totalement remplacé par le second :

  • le compteur électromécanique : c’est l’ancien modèle encore en circulation mais qui n’est plus développé désormais. Il dispose d’une roue dentée qui tourne et affiche la consommation. Il nécessite le passage d’un agent pour effectuer les relevés.
  • le compteur digital : c’est le nouveau compteur désormais installé chez les nouveaux abonnés et qui remplacera progressivement l’ancien compteur électromécanique chez les anciens abonnés. Ce compteur, appelé ‘Linky” est un modèle intelligent qui ne nécessite plus le passage d’un agent pour le relevé puisque ce compteur communique les consommations en direct et en instantané.

 

La prise en charge de l’installation d’un compteur électrique selon les cas

Selon les tarifs communiqués ci-dessus, le particulier aura à charge les sommes présentées pour une installation de nouveau compteur ou pour celle d’un compteur provisoire, pour un changement de grille tarifaire ou pour le passage du monophasé au triphasé ou, inversement, du triphasé vers le monophasé.

Cependant, ces travaux ne lui seront pas facturés si ce changement de compteur est dû à un remplacement pour cause de vétusté ou de panne, ou s’il s’agit du remplacement du compteur électromécanique par le compteur digital.

 

La mise en service

Au-delà de l’installation d’un compteur, une mise en service est facturée.

 

Type de mise en service

Délai d’intervention

Tarif TTC

standard

5 jours ouvrés

24,08 €

express

24 à 48 h

61,05 €

urgence

moins de 24 h

151,95 €

première mise en service

avec compteur neuf

10 jours ouvrés

48,82 €

première mise en service express

avec compteur neuf

5 jours ouvrés

85,79 €

 

 

Par contre, une résiliation ou un changement de fournisseur ne vous sont pas facturés.

 

Cas particulier

De la même façon, si un rendez-vous est pris et que vous ne l’honorez pas, vous aurez à régler une facture de frais. Mais si, inversement, c’est le technicien ERDF qui ne se présente pas, vous obtiendrez un dédommagement de 25 € si vous en effectuez la demande dans l’heure qui suit ce rendez-vous manqué.

Voici, par ailleurs, quelques tarifs qui vous seront facturés selon les demandes effectuées, que ce soit pour modifier la puissance du compteur ou l’option tarifaire :

 

Type d’intervention

En heures ouvrées

En heures non ouvrées

réglage du disjoncteur

36,80 € TTC

63,35 € TTC

changement du disjoncteur ou son réglage avec changement de compteur

54,78 € TTC

94,27 € TTC

changement du disjoncteur et du compteur

66,26 € TTC

114,02 € TTC

passage de monophasé à triphasé ou inversement

154,70 € TTC

266,22 € TTC

passage heures pleines vers heures creuses ou inversement

(avec changement de compteur)

54,78 € TTC

94,27 € TTC

 

 

Le prix d’un sous-compteur

Dans certains cas, vous aurez le souhait d’acquérir un sous-compteur pour mieux différencier des consommations ou des logements séparés dans une même habitation.

Un sous-compteur monophasé avec relais délesteur programmable vous reviendra entre 30 et 150 € et entre 75 et 200 € en triphasé.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :