Isolation d'un toit terrasse : guide pratique et prix

Mis à jour le 16 octobre 2017
Aucun vote pour le moment
2017-10-16 12:00:00
Toit terrasse avec plantes

Il est évident que, compte tenu de sa structure très spéciale, le toit terrasse, appelé aussi toit plat dans certains cas, nécessite une isolation et une étanchéité toute spéciale.

Compte tenu de la spécificité du procédé, certaines poses et certains matériaux sont plus adaptés que d’autres pour assurer cette isolation. En voici un tour d’horizon avec prix des travaux et explications détaillées.

 

Formulez une demande de devis

Pourquoi isoler un toit terrasse

Bien sûr, cette isolation assurera une baisse de la consommation d’énergie, que ce soit pour préserver de la chaleur en été ou du froid en hiver. Mais il est évident, également, qu’un bâtiment quel qu’il soit bénéficie d’une bonne valeur ajouté par rapport à un autre dont les déperditions sont évidentes.

 

En outre, certains toits terrasses, notamment ceux réalisés sur la base du bac acier disposent d’une isolation naturelle encore moindre par rapport à une couverture traditionnelle en ardoise, par exemple.

Il est coutume de dire qu’un toit terrasse mal isolé est exposé à des déperditions de chaleur de l’ordre de 30%.

On parle ici de chauffage, mais il serait possible d’aborder, de la même manière, le problème de la climatisation en été, et, en toute saison, celui du confort acoustique car l’isolation a aussi un rôle phonique à jouer.

 

Le principe du toit terrasse

Le toiture terrasse a cette particularité de présenter une surface plane, ou du moins quasiment plane, car en réalité, une pente existe mais reste extrêmement faible, de l’ordre de 1 à 5°, elle a pour principe de bien veiller à l’écoulement de l’eau de pluie.

 

Le toit terrasse se décompose donc en structure porteuse, pare-vapeur, isolant (ces deux postes pouvant être regroupés en un seul), étanchéité et revêtement de sol final. La répartition de ces différentes couches varie selon le procédé utilisé, comme le démontrera la suite.

 

Les techniques

Il existe différentes techniques d’isolation de la toiture terrasse :

 

Type de toiture terrasse

Place de l’isolant

Particularités

toiture chaude

par l’extérieur

  • l’isolant est posé sur le toit et recouvert par une couche d’étanchéité
  • un pare-vapeur est généralement placé sous l’isolant

toiture froide

par l’intérieur

  • l’isolant est placé sous la toiture avec une lame d’air entre les deux
  • procédé moins onéreux
  • mais problèmes d’humidité qui en font un procédé peu employé ou qui nécessite de créer un faux plafond ventilé

toiture inversée

par l’extérieur

  • principe de la toiture chaude mais inversée, l’étanchéité se trouvant sous l’isolant
  • nécessité, alors, de lester l’isolant
  • moins performant que toiture chaude à cause de la pluie
  • procédé utilisé pour les toits végétalisés ou en rénovation

toiture combinée

par l’extérieur

  • principe plus complet
  • membrane d’étanchéité ou pare-vapeur recouvert d’un isolant, d’un second pare-vapeur, d’un second isolant et d’un lestage
 

 

 

Le cas spécifique de la rénovation
Si l’étanchéité est encore en bon état et que seule est nécessaire un complément isolant, alors que le PSX (voir ci-dessous) sera privilégié, le principe de l’isolation inversée sera la plus courante afin d’éviter une dépose/repose qui serait bien plus fastidieuse (surtout lorsqu’il faut envisager de casser une dalle béton) et onéreuse.
Dans le cas où votre toiture peut se retrouver encombrée des feuilles de votre environnement, par contre, vous lui préférerez le principe de la toiture chaude avec isolant sous étanchéité.

 

Les isolants

Il reste, désormais, à étudier le type d’isolant à préférer dans ce type de toiture. On en recense principalement quatre :
 

La laine de roche
Afin de laisser un accès au toit sans problème, il faut choisir le principe de panneaux en haute ou très haute densité.
Ils doivent également être recouverts afin de les protéger des intempéries.
Ils présentent de bonnes propriétés en toute occasion, que ce soit thermiques, phoniques, et même en résistance au feu.
La laine de roche est disponible en de nombreux formats de panneaux et différentes épaisseurs.
Prix: de 70 à 80 €/m².
 

Le polystyrène extrudé (ou PSX)
C’est une des solutions idéales du fait de son mode très compact et très dense qui apporte une excellente résistance face aux intempéries auxquelles il est fréquemment exposé.
Par contre, il ne faut pas en attendre des performances très élevées en matière phonique et sa résistance au feu est inexistante.
C’est le modèle utilisé dans le principe de l’isolation inversée.
Prix: de 100 à 120 €/m².
 

Le polystyrène expansé (ou PSE)
C’est un modèle qu’il est préférable d’utiliser en intérieur du fait de sa dégradation rapide en extérieur.
Il possède, lui aussi, une résistance inexistante face au feu
Son intérêt réside essentiellement dans le cas de coulage d’une nouvelle dalle béton, comme isolant entre ces deux dalles.
Prix: de 80 à 100 €/m².
 

Le polyisocyanurate (ou PIR)
Il a pour base le polyuréthane dans une version modifiée et améliorée.
Il est extrêmement efficace et souvent employé.
Il présente de nombreuses épaisseurs et différentes dimensions de panneaux.
Il résiste parfaitement au feu puisqu’il s’éteint tout seul lorsque soumis aux flammes.
 

Il existe d’autres solutions particulières qui peuvent également présenter un intérêt :

  • La mousse phénolique présente aussi une bonne résistance au feu et des propriétés thermiques intéressantes mais s’adresse à des toitures terrasses non accessibles.
  • Pour des toitures accessibles, les panneaux de liège, le verre cellulaire ou la mousse de polyuréthane peuvent également être employés.
  • Dans les régions extrêmement chaudes, les fibres de bois auxquelles est conjugué du latex sont d’excellents isolants.
  • On pourrait encore citer la perlite expansée ou l’argile expansée.
  • La toiture végétalisée est une autre formule de toiture terrasse isolée. Elle l’est doublement, par la végétation et son support de base, ainsi que par l’isolation conventionnelle supplémentaire nécessaire.
  • Dans le cas d’une terrasse inaccessible, pourquoi ne pas penser aux panneaux photovoltaïques qui peuvent ainsi vous permettre de rentabiliser votre installation et/ou de réaliser des économies d’énergie.

 

Les prix

Le prix de l’isolation d’une toiture terrasse s’étale de 70 à 140 € le m², pour un travail réalisé par un professionnel, en fourniture et pose. Car, encore plus que n’importe quelle autre isolation, vous aurez tout intérêt de faire appel à un expert compte tenu de l’extrême technicité de ce travail.

En outre, ce serait aussi dommage de vous priver des aides auxquelles vous avez droit et qui, pour la plupart, ne sont accessibles que pour un travail réalisé par un professionnel agréé.

 

Type d’isolation

Exemples de prix

laine de roche

de 70 à 80 €/m²

polystyrène expansé

de 80 à 100 €/m²

polystyrène extrudé

de 100 à 120 €/m²

polyisocyanurate

de 120 à 140 €/m²

mousse phénolique

autour de 200 €/m²

 

 

Les aides financières

Parmi les aides disponibles, on retrouve celles qui sont destinées à l’isolation en général, telles que le crédit d’impôt de 30%, la prime énergie, les subventions ANAH, les primes communales, départementales ou régionales, l’éco-prêt à taux zéro ou la TVA réduite à 5,5%.

Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie, de votre banque, du centre des impôts et de l’ANAH pour mieux en connaître les toutes dernières directives.

Trouver un professionnel

Pour vos travaux, vous pouvez effectuer une demande de devis pour trouver une entreprise qui réalisera vos travaux. Travaux à Part sélectionne les meilleurs artisans dans toute la France vous offrant le meilleur rapport qualité-prix pour vos travaux :