Le Chauffe-eau solaire : prix, installation et fonctionnement

Mis à jour le 20 mars 2020
2020-03-20 14:00:00
Chauffe-eau solaire

La production d’ECS a un coût et l’utilisation de chauffe-eau électrique est la plus courante.

Le chauffe-eau solaire se veut être une excellente alternative qui plus est écologique et économique à l’utilisation, après un investissement initial d’environ 5 000 €.

 

Budget récapitulatif du chauffe-eau solaire

Chauffe-eau solaire + panneau solaire

Prix

Capacité de 100 litres

900 à 1 900 €

Capacité de 200 litres

1 400 à 2 600 €

Capacité de 300 litres

1 800 à 5 700 €

Panneau solaire seul en fonction du capteur

Prix

Tube sous-vide

600 à 850 € / m²

Vitré

200 à 450 € / m²

Main d'œuvre

Prix

Pose d’une installation solaire

1 500 à 2 000 €

Entretien

environ 100 €

 

Vous avez un projet ?

Le principe du chauffe-eau solaire

Comme son nom l’indique, le chauffe-eau solaire repose sur l’énergie du soleil. De ce fait, il est donc possible de chauffer son eau grâce à une source d’énergie gratuite et renouvelable.

 

L’énergie solaire est captée grâce à des cellules ou capteurs qui composent le panneau solaire du ballon d’eau chaude.

Grâce à un fluide caloporteur contenu au sein même du panneau, l’eau est réchauffée par l’action de ce même fluide qui, une fois chauffé par le soleil, circule dans l’intégralité du réseau du chauffe-eau solaire jusqu’au ballon où est stockée une réserve d’eau à chauffer, comme tous les cumulus d’ailleurs.

Il existe des ballons de stockage qui atteignent les 400 litres.

 

Le solaire permet de produire jusqu’à 75 % des besoins en chaude sanitaire d’une famille.

Pour autant, il s’agit d’une installation qui nécessite une seconde, en complément, pour compléter les besoins et ne pas se retrouver sans eau-chaude.

Ici on parle alors d’un second système, utilisé comme système d’appoint. On retrouve alors une chaudière ou bien un chauffe-eau électrique ou gaz, qu’il soit à accumulation ou instantané.

 

Il faut noter néanmoins, que plus la surface des capteurs solaires est importante et plus la surface de fluide caloporteur l’est aussi. Ainsi, la capacité de chauffe du système sera plus conséquente et pourra combler les besoins d’ECS plus facilement.

On estime qu’il est nécessaire de procéder à l’installation d’environ 1 à 1,5 m² de panneau solaire thermique par personne dans le foyer.

 

Une solution écologique et économique

Le chauffe-eau solaire se veut être une solution alternative aux énergies polluantes.

Le soleil est une source énergétique, durable, renouvelable et surtout gratuite.

Les conditions climatiques actuelles sont à la dérive et il est important de trouver des solutions plus respectueuses de l’environnement pour modifier notre quotidien sans trop impacter nos habitudes.

 

Même si le chauffe-eau solaire ne suffit pas à la production d’eau chaude sanitaire de tout le foyer, il est tout de même très économique.

Avec un chauffe-eau solaire, il est possible d’espérer diviser sa facture par 4 en ce qui concerne les coûts de production d’eau chaude sanitaire.

 

Il s’agit là de belles économies réalisées. Un ménage qui produisait de l’eau chaude sanitaire pour 400 € par an voit sa facture réduire de près de 300 €. Ainsi, l’installation d’un chauffe-eau solaire est une solution rentable.

 

Prix d’un chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire est un équipement haut de gamme qui permet de réaliser des économies pour produire de l’eau chaude.

Néanmoins, il n’en reste pas moins onéreux lors de son achat.

 

Le prix dépend de plusieurs facteurs, à savoir :

  • la capacité du ballon ;
  • la surface de panneau ;
  • la complexité du chantier ;
  • le système d’appoint nécessaire.

 

Les panneaux solaires

Un panneau solaire thermique est décliné en deux types de fonctionnement distincts qui correspondent à deux technologies de capteurs.

On retrouve alors :

 

Type de capteur

Caractéristiques

Prix

Tube sous-vide

Haut de gamme, c’est le capteur le plus performant. Des tubes sont utilisés tout en empêchant la chaleur de se dissiper.

600 à 850 € / m²

Vitré

Le réseau où circule le fluide caloporteur est placé derrière une surface vitrée pour créer un effet de serre.

200 à 450 € / m²

 

Le choix du type de capteur se répercute sur le prix de l’installation mais aussi sur ses performances.

 

Les capacités des ballons solaires

Il est important de choisir la bonne capacité de chauffe-eau qui correspond à la configuration de votre foyer.

 

Se soucier de son budget n’est pas conseillé pour le choix de la taille du ballon car sous dimensionné, il ne contiendra pas assez d’eau chaude pour contenter les besoins de chacun.

 

Il faut savoir que la contenance du chauffe-eau fait varier la surface de panneau solaire nécessaire à son bon fonctionnement en termes de chauffe de l’ECS.

Dans le tableau suivant, vous pouvez retrouver des prix indicatifs qui comprennent l’achat du ballon de stockage ainsi que les panneaux solaires nécessaires en fonction de la capacité du chauffe-eau.

 

Capacité du ballon

Composition du foyer

Surface de panneau

Prix hors pose

100 L

1 à 2 personnes

2 m²

900 à 1 900 €

200 L

2 à 4 personnes

3 m²

1 400 à 2 600 €

300 L

4 et +

4 m²

1 800 à 5 700 €

 

Des aides au financement

Le chauffe-eau solaire est un moyen de produire de l’ECS de manière propre, c’est-à-dire en allégeant l'empreinte carbone du foyer.

 

Pour encourager les ménages à se diriger vers des solutions propres, des aides gouvernementales mais aussi territoriales sont disponibles pour aider au financement du chauffe-eau solaire.

 

Depuis le début de l’année, les aides ont changé et vous disposez donc :

  • MaPrimeRenov’ est une nouvelle aide accordée aux foyers les plus modestes. Elle prend ainsi en compte la situation fiscale des demandeurs. Cette nouvelle prime regroupe un ensemble d’autres primes qu’il fallait auparavant demander indépendamment.
  • Le CITE est un crédit d’impôt de 30 % qui œuvre pour la transition énergétique. Il est accessible aux ménages ne pouvant pas bénéficier de MaPrimeRenov’.
  • L’éco PTZ permet un financement des travaux en plusieurs fois à un taux d’intérêt nul.
  • La TVA réduite à 5,5 %.

 

Pour pouvoir prétendre à ces aides au financement, il vous faut passer obligatoirement par un professionnel pour la réalisation des travaux, qui de plus, doit être certifié RGE.

 

Où installer un chauffe-eau solaire ?

La mise en place d’un chauffe-eau solaire n’est pas anodine.

Comme pour l’ensemble des équipements solaires, il est important de délimiter la zone d’implantation qui est la plus ensoleillée.

 

De plus, avant même de commencer les travaux, vous devez obligatoirement déposer une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie de votre commune.

Il faut rappeler que tout changement d’aspect extérieur à l’habitation est soumis à des réglementations d’urbanisme.

De même que si votre logement est classé ou protégé, un recours aux architectes des Bâtiments de France sera indispensable.

 

Il est nécessaire de confier la pose à un installateur qualifié pour les travaux de pose de chauffe-eau solaire.

En effet, grâce à ses qualifications, l’artisan va établir une étude de la toiture pour savoir où disposer les panneaux solaires.

L’inclinaison de la toiture doit être de 45 ° et son exposition plein sud pour profiter pleinement des bénéfices des panneaux solaires.

 

Prix de l’installation

Le prix de l’installation est un budget à prendre en considération et non négligeable.

Selon la surface de panneau à poser, la complexité du chantier, l’accessibilité, le type de toiture et les éventuelles transformations à apporter pour adapter le système solaire, les prix de pose sont très variables mais aussi élevés.

 

Il faut débourser en moyenne, entre 1 500 et 2 000 € pour la pose uniquement.

Faire confiance à un professionnel permet aussi d’éviter les éventuels dégâts en cas de mauvaise exécution lors de la pose sur le toit, où il faut constamment assurer l’étanchéité de la couverture.

 

L’entretien du chauffe-eau solaire

Les équipements de production d’eau chaude demandent un entretien.

Le chauffe-eau solaire ne déroge pas à la règle et nécessite une attention de temps en temps.

L’entretien comprend alors :

  • une vérification du réseau pour détecter de potentielles fuites ou bien fragilités ;
  • un nettoyage des capteurs solaires pour assurer un fonctionnement optimal.

 

L’installateur peut se charger de ces vérifications et entretiens moyennant une centaine d’euros.

En général, il est recommandé de le réaliser tous les 4 à 5 ans.

 

La durée de vie

Le chauffe-eau solaire est un équipement de qualité et haut de gamme.

Il dispose de labels et de certifications qui assurent leur qualité telle que la certification Qualisol.

 

Les fabricants de ces appareils assurent une durée de vie moyenne de l’installation aux alentours de 20 ans contre 5 à 10 ans pour un chauffe-eau électrique classique.

Faire chiffrer mes travaux par des artisans

Vous avez un projet de travaux concret ? Recevez des devis fiables et compétitifs d'artisans sélectionnés pour leur savoir-faire.